Beauté minimaliste : nos astuces et notre sélection pour l'adopter en 2021

Peu d’ingrédients, formule multifonction, jeûne cosmétique… comment alléger au mieux son rituel belle peau quotidien ? Nos conseils pour comprendre cette nouvelle tendance.

Restez informée

Plantons le décor. La beauté minimaliste, c’est l’exact inverse du layering coréen et de sa multiple superposition de divers soins. Cette tendance fait écho à la philosophie actuelle du retour à l’essentiel. Un nouvel art de penser, sa vie mais aussi sa beauté, qui passe par un tri drastique à la fois dans le type de produits choisis mais aussi la façon de les utiliser. C’est un peu comme si une Marie Kondo, la reine du rangement, était constamment sur notre épaule à nous dire : “est-ce vraiment bien pour ta peau ? Oui tu gardes, non tu jettes, chaque produit doit t’amener de la joie”. Pour y voir plus clair dans ce phénomène du less is more, nous avons demandé les précieux conseils à Cyrille Telinge, fondateur de NOVexpert, une marque créée en 2008 qui a toujours prôné une vision différente de la cosmétique, alliant l’ultra-clean des formules à l’efficacité des soins.

Opter pour une liste courte

Depuis peu, de nombreuses marques s’appuient sur une liste courte d’ingrédients (présents sur la liste obligatoire INCI, International Nomenclature of Cosmetic Ingredients). L’intérêt ? Limiter le nombre d’actifs et de molécules que nous appliquons chaque jour sur la peau. C’est comme si les formulateurs avaient enfin réussi à obtenir la quintessence des soins en utilisant, non pas le plus, mais le moins d’ingrédients possibles. Ce qui n’est pas une chose si aisée. Par exemple, limiter, voire ne plus utiliser les conservateurs suppose d’inventer un nouveau type de formule (en poudre, sans eau) ou de nouveaux packagings, pour garantir l’innocuité des soins tout en préservant les résultats sur la peau. L’explication de l’expert Cyrille Telinge : “la peau est une porte ouverte vers l’intérieur de notre organisme. Tout ce qui est déposé se retrouve directement dans le sang, les graisses, le lait maternel… La peau n’a pas de filtre et absorbe tout, elle ne sait pas biodégrader certains ingrédients de synthèse… du coup elle les stocke. Certaines études montrent que 100% des femmes gardent des molécules en elles, au minimum 20 en continu, dont certaines qui sont problématiques”. En sachant que nous n’utilisons pas un seul produit par jour, l’accumulation du nombre d’ingrédients monte vite. Une étude référence* note qu’une femme utilise en moyenne 16 produits par jour (tout compris, avec dentifrice et shampooing…), contre 8 pour les hommes et 6 pour les bébés. Un produit contenant 25 ingrédients cosmétiques en moyenne, le calcul est vite fait…

Limiter le nombre de produits

Ainsi, la beauté minimaliste prône aussi une limitation du nombre de produits utilisés, afin d’éviter notamment l’accumulation de couches de conservateurs. Certaines marques à contre-courant, en tête de liste, Lixirskin, fondée par Colette Haydon, une formulatrice, proposent à leurs consommateurs d’acheter moins de produits, mais des produits plus ciblés en fonction des besoins de la peau (éclat, hydratation, anti-âge…). Acheter moins, mais mieux fait ainsi partie des principes de la beauté minimaliste. Un « bon » démaquillant, une huile végétale multifonction, un hydratant qui correspond à son type de peau, une cure ciblée et un produit à tout faire… Il est peut-être temps d’inviter Marie Kondo faire le grand tri sur les étagères de la salle de bains.

Mettre sa peau en mode pause

Avez-vous entendu parler du “jeûne cosmétique” ? Cette nouvelle tendance, est, comme le jeûne alimentaire, une façon de faire une pause totale ou partielle dans sa routine beauté. Cela permet ainsi de laisser la peau retrouver ses fonctions essentielles et s’auto-protéger. Deux solutions sont possibles dans ce jeûne cosmétique. “Un jeûne total, pendant un week-end entier par exemple on n’applique rien du tout sur sa peau. Ou alors, propose Cyrille Telinge, un jeûne intermittent, un soir sur trois, après le démaquillage on n’applique rien non plus, pas de crème de nuit ou autre”. Il est possible que la peau tire un peu les premières semaines de ce nouveau régime beauté, mais tout rentre dans l’ordre au bout d’à peine un mois, la peau retrouvant son équilibre. Attention, pas de jeûne et autre changement de rituel beauté pour les peaux suivies d’un point de vue médical (peaux atopiques, eczéma, acné…). Comme pour toutes les tendances, il est important de rester à l’écoute de ses propres besoins et des demandes de sa peau.

*Source : 20 000 personnes interrogées, étude menée par l’équipe brestoise d’Alain‐Claude Roudot, chercheur à l’UBO (Université de Bretagne Occidentale) pour mesurer l’exposition de la population française aux produits cosmétiques. Ce travail, débuté en 2013, a abouti à la publication des résultats en 2017.

Merci à Cyrille Telinge, fondateur de la marque NOVexepert

>>> Découvrez notre sélection pour une routine minimaliste

A lire aussi sur le même thème :

⋙ Beauté minimaliste : 5 recettes de make-up hyper facile à faire à la maison

⋙ Beauté minimaliste : 3 astuces pour une routine zéro déchets

⋙ Beauté responsable : 3 façons simples d’adopter la clean beauty

Source: Lire L’Article Complet