Dermatillomanie : comment arrêter de triturer ses lèvres

Cette mauvaise habitude fait partie des troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Elle consiste à se triturer et/ou à se gratter la peau de manière compulsive. Alors comment se passer de ce geste ?

Restez informée

Il existe des tonnes de « mauvaises » habitudes beauté, comme se ronger les ongles, ou percer ses boutons (pour n’en citer que quelques-unes)… Il peut en effet être difficile de résister à éclater un point blanc disgracieux, surtout s’il est situé à un endroit particulièrement visible, de se ronger les ongles par ennui ou anxiété, ou à décoller la petite peau morte de ses lèvres (ce qui peut être d’autant plus visible avec du rouge à lèvres). C’est lorsque ces comportements deviennent compulsifs qu’ils deviennent problématiques. L’arrachage systématique de la peau des lèvres peut être une forme de trouble important, qui ne s’arrête d’ailleurs pas forcément à la bouche. Il est donc primordial de bien comprendre la différence entre le fait de se débarrasser d’une peau morte embêtante ET le fait d’avoir envie de le faire constamment, de manière incontrolâble.

Cette mauvaise habitude a un nom : la dermatillomanie

Le trouble de se triturer la peau est un problème de comportement répétitif centré sur le corps, a expliqué le Dr Evan Rieder (dermatologue et psychiatre) au média Bustle. Selon cet expert, l’arrachage compulsif de la peau (ou dermatillomanie) peut inclure les lèvres, les ongles et même les cheveux. Les personnes souffrant de ce trouble obsessionnel compulsif (TOC) tentent désespérément de contrôler leur fâcheuse habitude, en vain.

Comment arrêter de triturer ses lèvres ?

Il existe pourtant quelques changements au quotidien faciles à mettre en place qui peuvent rendre plus difficile cette fâcheuse manie. Tout d’abord, essayez de garder vos mains occupées. Le tricot, la peinture ou tout autre activité manuelle peuvent vous aider à rediriger votre énergie nerveuse ou anxieuse. Augmenter votre apport en vitamines et en eau aidera également votre peau à rester saine et hydratée (réduisant ainsi les risques de lèvres gercées qui deviennent alors faciles à triturer). Un autre hack ? Gardez une trace de vos crises. Essayez de remarquer quel éléments les déclenchent : à quoi pensiez-vous ou faisiez-vous à ce moment-là ? Y a-t-il quelque chose qui vous a rendu nerveuse, anxieuse ou inquiète ? Le fait de lister vos pulsions peut vous aider à comprendre et à maîtriser votre TOC.

Si vous vous sentez incapable d’arrêter, une thérapie peut également vous aider. « Durant une thérapie comportementale, les gens apprennent à identifier et à prédire leurs déclencheurs de l’arrachage de peau et sont finalement capables de substituer des comportements de manipulation de la peau à des comportements plus productifs, qui à la fois éteignent les habitudes destructrices et permettent à la peau de guérir », a expliqué le professionnel de santé à nos confrères de Bustle.

⋙ Découvrez 10 baumes à lèvres pour une bouche parfaite

Source: Lire L’Article Complet