Des bactéries mortelles peuvent se nicher dans votre trousse à maquillage

Vous ne regarderez plus -jamais- votre éponge à maquillage de la même façon. Selon une étude publiée par chercheurs de l’Aston University au Royaume-Uni, la plupart de nos produits et accessoires beauté seraient contaminés par des bactéries dangereuses, voire mortelles.

Que celles et ceux qui prennent le soin de nettoyer consciencieusement et quotidiennement leurs éponges et pinceaux à maquillage lèvent le doigt. Ne nous mentons pas : comme la plupart d’entre nous, vous utilisez régulièrement, voire tous les jours, les mêmes produits et accessoires face au miroir.

Problème : la plupart pourraient être contaminés par des bactéries potentiellement mortelles. C’est ce que révèle une étude menée par la Dre Amreen Bashir et le professeur Peter Lambert de l’Université Aston (Royaume-Uni) dont les résultats ont été publiés le 2 décembre 2019 dans la revue scientifique Journal of Applied Microbiology

Au cours de leurs recherches, les scientifiques ont ainsi retrouvé des bactéries dans neuf produits sur dix testés en moyenne, celles-ci pouvant provoquer des maladies allant de la simple infection cutanée à la septicémie (empoisonnement du sang) en cas d’utilisation à proximité des yeux, de la bouche ou sur des coupures. 

Des bactéries potentiellement mortelles retrouvées

Parmi les bactéries identifiées, on retrouve l’Escherichia coli. Naturellement présente dans notre tube digestif, elle peut être responsable d’infections intestinales plus ou moins graves qui se manifestent par des diarrhées pouvant être associées à des douleurs abdominales. Dans le pire des cas, celle-ci peut provoquer des diarrhées sanglantes et nécessiter une hospitalisation (Escherichia coli entéro-hémorragiques). Comment l’E. coli peut-elle se retrouver sur des produits de maquillage ? Car, elle “est liée à la contamination fécale”, explique la Dre Bashir. Autrement dit : lavez-vous correctement les mains avant de vous maquiller, d’autant plus si vous êtes passé aux toilettes avant ! 

Mais, ce qui inquiète davantage les chercheurs, c’est la présence de staphylocoques. “Elles sont un des premiers agents responsables d’infections nosocomiales (infections contractées en milieu hospitalier) mais elles peuvent aussi être contractées en dehors de l’hôpital (infections dites communautaires). Elles font partie de la flore cutanée naturelle et colonisent particulièrement les muqueuses externes”, peut-on lire sur le site de l’Institut Pasteur. 

Il existe différents staphylocoques, le plus dangereux d’entre eux étant le Staphylococcus aureus ou staphylocoque doré. En cas de blessure cutanée, ce dernier peut pénétrer dans l’organisme et provoquer des infections diverses qui, dans de rares cas, peuvent déclencher une septicémie. L’infection se généralise et peut alors atteindre plusieurs organes et conduire au décès si la personne atteinte n’est pas prise en charge rapidement. 

Gare aux éponges à maquillage

“Les éponges utilisées pour appliquer les fonds de teint détenaient les niveaux les plus élevés de bactéries potentiellement nocives – la grande majorité (93%) n’ayant jamais été nettoyée, plus des deux tiers (64% ) étant tombé sur le sol à un moment donné pendant l’utilisation”, précise un communiqué de l’université Aston. 

  • Comment nettoyer ses pinceaux de maquillage ?
  • Comment se maquiller sans pinceaux ?

Particulièrement sensibles à la contamination, car souvent laissées humides après utilisation, ces éponges sont un terreau fertile pour les bactéries nocives. 

Il existe désormais des nettoyants spécialement conçus pour les accessoires de maquillage et notamment les éponges. Autrement, il existe toujours la bonne vieille méthode du savon (de Marseille ou d’Alep) et de l’eau. L’idéal étant de les nettoyer après chaque utilisation et de les renouveler régulièrement. 

Respecter les règles d’hygiène et lire les étiquettes

“Il faut davantage informer les consommateurs et l’industrie cosmétique dans son ensemble sur la nécessité de laver régulièrement les éponges et de les sécher soigneusement, ainsi que sur les risques d’utiliser du maquillage au-delà de sa date d’expiration”, ajoute la Dre Bashir.

En effet, au-delà des règles d’hygiène à respecter comme se laver les mains, bien refermer les produits et les conserver dans de bonnes conditions, il faut également veiller aux dates de conservation après ouverture indiquées sur les emballages et étiquettes des produits cosmétiques (signalées par un pot ouvert accompagné d’un nombre, “12M” pour 12 mois, par exemple). 

  • Comment utiliser le Beauty Blender, l’éponge à maquillage en forme d’oeuf ?
  • On a testé la Silidrop, la nouvelle éponge à maquillage en silicone qui cartonne

Source: Lire L’Article Complet