Ménopause : quel impact sur ma peau et comment y remédier ?

La peau aussi souffre elle aussi de “sautes d’humeur”… Conseils de pro pour passer le cap en beauté de cette période féminine si particulière.

Restez informée

La ménopause évoque un grand chamboulement hormonal qui a un fort impact sur le visage, mais aussi sur le corps. En effet, l’arrêt de la fabrication des hormones de reproduction, la progestérone et les œstrogènes, entrainent des conséquences visibles sur la peau. Ce phénomène naturel touche les Françaises en moyenne autour de 51 ans… Nous avons demandé à plusieurs spécialistes de la ménopause de nous donner leurs astuces et conseils pour mieux vivre cette période féminine très délicate.

Mal de peau

Que se passe-t-il concrètement ? Fabienne Travers auteur de “La ménopause, le bon moment pour s’occuper de soi” explique : « avec la chute d’œstrogènes, la peau devient plus sèche, les contours du visage plus flous, le corps moins tonique. Jusqu’ici, ces hormones assuraient le renouvellement des cellules et une belle élasticité à la peau. Le collagène se fabrique moins bien, le teint est plus terne. » En mettant au repos les œstrogènes, qui assuraient jusque-là un rôle de protection de la peau, la ménopause entraîne ainsi une cascade de phénomènes, en plus de la sécheresse cutanée. Pour Dominique Rist, experte Clarins, pendant la ménopause « tout se lit sur le visage car la peau marque plus facilement, la fatigue s’y inscrit plus fréquemment et le teint peut paraître plus terne. »

Une nouvelle routine de soin

Ces modifications extérieures qui ne sont que le reflet des changements profonds en intérieur supposent, pour aider la peau à passer le cap, d’adopter une nouvelle routine de soin. Pour Charlotte Attry, co-auteur du tout nouveau guide « Le ménopause, début d’une nouvelle vie » il est primordial de répondre aux nouveaux besoins de la peau « car il n’y aura pas de retour en arrière ». A savoir : une hydratation et une nutrition maximales. Ceci passe par l’introduction, si ce n’est pas déjà fait, de sérum, avant la crème de jour et de nuit, afin de favoriser le mieux-être de la peau. Selon l’auteur du guide « la peau doit retrouver sa fonction essentielle de barrière. On peut commencer par appliquer un sérum repulpant (gorgé d’acide hyaluronique pour maintenir les engrais de la peau) puis un soin nourrissant riche. Il faut parfois un peu tâtonner et tester différents produits avant de trouver la routine qui convient le mieux. » Pour Dominique Rist, même constat : « à la ménopause, la peau perd de sa souplesse, l’eau à tendance à s’évaporer car elle est moins bien protégée des agressions extérieures. Le secret ? Boire beaucoup d’eau, exfolier au moins deux fois par semaine, hydrater en profondeur et stimuler la régénération cellulaire afin de booster la fabrication du collagène. » Et traiter la peau de manière localisée selon ses besoins cutanés : rides de la patte d’oie, cou, ovale moins bien dessiné…

Moins de make-up

Côté maquillage aussi les choses bougent. Les conseils de Fabienne Travers ? « Calmer le maquillage : on évite la poudre qui se glisse entre les rides, les fards qui marquent, on privilégie une crème teintée ou du fond de teint ou encore du correcteur en petites touches », qui permet de camoufler les imperfections de teint et notamment l’apparition des taches brunes. Question rouge à lèvres, tablez aussi sur le confort et l’esthétique en évitant par exemple les couleurs mates qui durcissent. Petit détail à ne pas négliger : la ligne de sourcil, qui, « bien dessinée, rajeunit ».

De nouvelles priorités

En plus du ciblage nutrition et hydratation, il est primordial pendant la ménopause de mettre une protection solaire, de mars à octobre, dans les régions ensoleillées, afin d’éviter de nouveaux dégâts cutanés (accélération du vieillissement, rides plus profondes, taches pigmentaires…). Pensez aussi à faire des cures de compléments alimentaires « belle peau » : huile d’onagre, de bourrache, collagène marin… Modifiez aussi vos menus. A vous les poissons gras, riches en oméga-3 et les oléagineux (amandes, noisettes…).

Des conseils malins

Pour Fabienne Travers, le meilleur conseil reste de « sourire ! même si ça peut sembler cliché ! Un sourire éclaire le visage, remonte les traits, efface les plis autour de la bouche et envoie au cerveau un message de bonheur, alors souriez, même quand vous êtes seule ! » Question soin Dominique Rist, experte peau Clarins rappelle aussi qu’il ne faut « jamais tirer sur sa peau lorsque l’on applique des produits ou lors du démaquillage. Car en « déplaçant » la peau quotidiennement, vous risquez de la voir vieillir plus vite et de la fragiliser. » Idem avec le coton démaquillant « assurez-vous qu’il soit bien imbibé car la fibre de coton peut s’avérer irritante pour la peau. »

Profitez de cette période particulière pour prendre soin de vous : rendez-vous chez le coiffeur, en institut, découverte de nouvelles activités sportives… L’âge c’est aussi une question de moral et de bien-être dans sa peau ! Et comme conclut Charlotte Attry, « accepter le temps qui passe ? Pas toujours facile mais on est toutes logées à la même enseigne et c’est inévitable… La ménopause, ce n’est pas la fin. C’est le début d’autre chose ! Autant bien l’accueillir. »

Merci à Fabienne Travers, auteur de « La ménopause, le bon moment pour s’occuper de soi » (Éditions Denoël) ; à Charlotte Attry ; co-auteur du guide « La ménopause, début d’une nouvelle vie » (Bamboo Edition) et à Dominique Rist, Directrice Internationale de la Formation et du Développement des Soins Clarins.

>> Découvrez nos soins spéciaux pour la ménopause

Source: Lire L’Article Complet