Pour sauver les océans, l'acteur Jason Momoa se rase la tête

Tout comme son personnage dans la saga Aquaman, Jason Momoa est un fervent défenseur des océans. Nommé ambassadeur de l’initiative Life Below Water de l’ONU en juin dernier, l’acteur américain a souhaité adresser un message fort à ses 17 millions d’abonnés sur Instagram. 

L’appel de Jason Momoa à ne plus utiliser de plastique à usage unique

Dans une vidéo face caméra postée sur son compte officiel, la star montre fièrement deux nattes, coupées quelques instants plus tôt. « Oh mec, je n’ai jamais senti le vent sur cette partie de mes cheveux ! », souffle-t-il tandis qu’en fond, on peut entendre le bruit d’une tondeuse à cheveux en action. 

L’acteur de 43 ans explique avoir pris la décision de se raser les cheveux pour sensibiliser le monde au sujet des plastiques à usage unique : « Je me rase la tête pour dénoncer les plastiques à usage unique. J’en ai assez de ces bouteilles en plastique. Il faut qu’on arrête. Les fourchettes en plastique et toutes ces m*rdes qui finissent dans notre terre, dans nos océans. »

Jason Momoa ajoute qu’il a récemment pu voir les effets de la pollution des océans à Hawaï et exhorte ses fans à ne plus utiliser de plastique à usage unique : « C’est tellement triste, alors s’il vous plaît, faîtes tout ce que vous pouvez pour éliminer le plastique à usage unique dans votre vie. Aidez-moi ! », avant d’ajouter que les bouteilles d’eau en plastique « étaient ridicules ».  

Les cheveux, rempart contre la pollution des océans ?

Depuis 2015, l’association Les Coiffeurs Justes collecte des cheveux fraîchement coupés en salons de coiffure pour leur donner une seconde vie. Matière lipophile, c’est-à-dire qui absorbe les graisses, le cheveu recyclé va être placé dans de grands boudins filtrants qui vont venir « éponger » hydrocarbures, résidus de crèmes solaires et autres graisses présentes dans les océans. Selon les estimations, pour 1 kg de cheveux ce sont 8 kg d’hydrocarbures qui peuvent être absorbés. 

Utilisée depuis la marée noire survenue en 1989 dans la baie de San Francisco, la technique est très efficace et a récemment été employée pour endiguer la marée noire survenue en juillet 2020 au large de l’île Maurice. 

Source: Lire L’Article Complet