« 17 ans, ça se cultive » : Christophe Maé donne le secret de la longévité de son couple

Christophe Maé et Nadège forment un couple solide. À l’occasion de son retour sur scène à travers tout l’Hexagone, le chanteur a répondu aux questions de nos confrères du journal Paris-Normandie et a dévoilé les secrets de sa longue histoire d’amour avec sa femme.

Les années passent mais la magie de l’amour opère toujours entre ces deux-là. Depuis maintenant dix-sept ans, Christophe Maé file le parfait amour avec Nadège Sarron. Actuellement en tournée aux quatre coins de la France, pour présenter son dernier album Ma vie d’artiste, Christophe Maé a montré que pour vivre heureux et amoureux, mieux vaut ne pas se reposer sur ses lauriers. Dans un entretien accordé à nos confrères de Paris-Normandie, ce lundi 20 septembre, l’interprète du tube « Y’a du soleil » a livré les clés de la réussite de sa vie de couple. « Dix-sept ans ensemble, ça se cultive« , confie-t-il avec sincérité.

Quand il ne travaille pas sur l’écriture de ses prochains titres, Christophe Maé consacre le plus clair de son temps à sa joyeuse tribu. En papa exemplaire, celui qui a été révélé dans la comédie musicale Le Roi Soleil en 2005 aime être présent pour « éduquer ses enfants » mais aussi pour « aimer sa femme ». Une vie de famille qui devient très vite une véritable source d’inspiration pour le chanteur de 45 ans. « On entend d’ailleurs ma famille chanter sur cet album, leur présence reflète leur importance dans ma vie, explique-t-il au fil de l’interview. C’est ça, être artiste : concilier tout ça. » Que ce soit sur la scène ou la maison, Christophe Maé est bel et bien un homme comblé.

Sa famille, son équilibre

Christophe Maé l’affirme, « j’aime les miens, mais j’avais besoin de m’éloigner un peu. » Une manière de se rendre compte en rentrant chez lui à quel point « je les aime. » Mariés au bout de treize ans de relation, l’artiste et la danseuse vivent un quotidien des plus atypique. Ensemble, ils se sont « construits comme cela », comme il le confiait dans les colonnes du journal Le Parisien, en juillet 2021.

Si pour certains un seul être leur manque et tout est dépeuplé, il en est tout autre pour les parents de Jules (2008) et Marcel (2013). Il semblerait que l’absence soit la clé de la longévité de leur couple. « Quand elle m’a connu, j’étais déjà un saltimbanque, sur la route en permanence, je faisais entre deux cents et trois cents concerts par an dans des pianos-bars. Depuis, je n’ai pas arrêté » avait-il alors expliqué à Gala en 2020. Mais une fois de retour à la maison, l’auteur-compositeur est « disponible à cent pour cent » à ses deux garçons. S’il se demandait où pouvait bien être le bonheur dans l’une de ses chansons, Christophe Maé a bel et bien trouvé la réponse au sein de son foyer.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet