Adeline Tonuitti raconte en détails les menaces de son ex-conjoint dans "Sept à Huit" : "Je vais t’enterrer !"

À cœur ouvert, Adeline Toniutti est revenu sur l’une de ses relations amoureuses abusives. Sur le plateau de "Sept à Huit" dimanche 15 janvier 2023, la professeure de la dernière saison de la "Star Academy" a raconté son passé de femme battue…

Visage familier des téléspectateurs de TF1, celle qui s’est fait connaître par le grand public en participant à l’édition 2022 de la « Star Academy » était de retour sur la première chaîne ce dimanche 15 janvier dernier. Invitée dans l’émission « Sept à Huit », Adeline Toniutti était le « portrait de la semaine », l’occasion pour chanteuse d’opéra de revenir sur différent moment de sa vie et notamment une période qui l’a particulièrement traumatisé.

Et pour cause, la professeure de chant a révélé avoir été victime de violence conjugua par le passé. « Au début, il me rabaisse. Il me dit : ‘Tu ne sers à rien, tu ne travailles pas, en plus, tu fais la pute quand tu sors’. Après, c’est une première gifle« , a-t-elle raconté.

Et d’ajouter : « Un jour, il est rentré du travail et moi, j’étais à la maison évidemment, et il a tourné la serrure. Il était fâché, j’avais mal mis les couverts sur la table et je me suis pris une tarte dans le visage. Je savais bien que ce n’était pas normal, mais j’étais tellement affaiblie, et puis il avait l’air pas bien. Et puis, ça a recommencé encore et encore. Je lui ai dit : ‘Si tu recommences, je vais devoir partir’. Et là, il m’a dit : ‘Si tu pars, je te coupe en morceaux, je creuse un trou dans un bois et je vais t’enterrer là où personne ne te retrouvera, même pas tes parents ».

Fort heureusement est parvenue à se sortir de cette relation grâce à l’aide d’une amie. « Elle me dit : ‘Adeline, tu veux finir sur un fauteuil comme ta grand-mère ?’ Et à ce moment-là, je ne sais pas ce qui se passe, je sens ma colonne vertébrale qui se hérisse comme un chat et je me dis que je peux encore me prendre en main. Je n’ai plus de voix, mais j’ai encore deux jambes pour partir. Et là, j’ai pris le téléphone, j’ai appelé SOS Femmes battues, et je suis partie », a-t-elle conclu. Un témoignage bouleversant.

À voir aussi :

L.Z.

Source: Lire L’Article Complet