Affaire Delphine Jubillar : les dessous de l'audition de son amant et de sa femme révélés

Mardi 16 novembre 2021, BFMTV fait des révélations sur l’affaire Jubillar. Durant le mois de décembre 2020, quelques jours après la disparition de l’infirmière, son amant et l’épouse de ce dernier ont été entendu à plusieurs reprises par les enquêteurs.

  • Delphine Jubillar

Un homme rapidement mis hors de cause. Le 16 décembre 2020, la gendarmerie de Cagnac-les-Mines dans le Tarn ouvre une enquête pour « disparition inquiétante » suite à l’appel de Cédric Jubillar à 4h09 du matin, ne trouvant plus son épouse à domicile. Au moment des faits, Delphine Jubillar vient de fêter son 33e anniversaire et profite de ses jours de congé à l’approche de Noël. En secret, elle communique avec son amant, rencontré sur l’application Gleeden, durant l’été. Les tourtereaux ont chacun prévu de quitter leur conjoint respectif pour commencer une nouvelle vie à deux. Lorsque la mère de famille disparaît, les enquêteurs se tournent rapidement vers cet homme, domicilié à Montauban. Et pour cause, la veille de la disparition de Delphine, la femme de son amant découvrait leur liaison secrète. Les deux suspects seront auditionnés à plusieurs reprises.

Un amant rapidement mis hors de cause

Comme le révèle BFMTV le 16 novembre 2021, « l’amant de Montauban », ainsi que son épouse, ont été auditionné au mois de décembre. Ce dernier sera entendu trois fois par les gendarmes. Lors de sa première audition, il raconte sa rencontre avec Delphine, qu’il retrouvait régulièrement dans des hôtels en catimini. La dernière fois, c’était le 12 décembre. Le 29 décembre, il est réentendu par les enquêteurs et explique qu’ils devaient déménager ensemble en février 2021 et se marier par la suite. Le 15 décembre, veille de la disparition, l’épouse de l’amant découvre leur liaison. Ce jour-là, elle écrit à Delphine et lui demande de ne plus contacter son mari jusqu’au divorce. Un pacte que l’infirmière ne respectera pas.

Cette femme a été entendue à une seule reprise. Elle affirme avoir contacté Delphine Jubillar pour mettre les choses au clair. Interrogée sur l’emploi du temps de son mari, elle confirme aux enquêteurs que celui-ci était bien avec elle le soir du 15 décembre 2020. Selon elle, ils ont dîné, avant de regarder la télévision puis se sont couchés vers 22h-22h30. Elle sera immédiatement mise hors de cause. Pourtant, pour les trois avocats de Cédric Jubillar, cette piste aurait pu être davantage approfondie. « On peut effectivement imaginer la haine monstrueuse qu’elle a pu ressentir. […] Je ne l’accuse pas j’aurais aimé au moins que l’on vérifie », avait confié Me Alary à Femme Actuelle en septembre. Pour l’heure, Cédric Jubillar, seul suspect de cette affaire, est toujours présumé innocent. Soupçonné de « meurtre sur conjoint », il risque la perpétuité.

Source: Lire L’Article Complet