Affaire Delphine Jubillar : pourquoi ses proches craignent le pire

Alors que Delphine Jubillar n’a plus donné signe de vie depuis le 16 décembre dernier, ses frères et sœurs craignent le pire, a indiqué leur avocat, Me Laurent Nakache-Haarfi, à Midi Libre.

Le 16 décembre dernier, Delphine Jubillar disparaissait à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn. Depuis, l’infirmière de 33 ans n’a plus donné signe de vie. Alors que l’enquête semble piétiner, ses frères et sœurs ne cachent pas leur inquiétude, comme l’expliquait ce mardi 20 avril leur avocat, Me Laurent Nakache-Haarfi, à nos confrères de Midi Libre.

S’ils “continuent d’espérer que Delphine soit retrouvée au plus vite et que la lumière soit faite sur les événements de ces derniers mois”, les proches de la jeune femme refusent de croire à la thèse du départ volontaire. “Delphine a toujours été une épouse, une sœur et une mère dévouée à sa famille”, a précisé leur avocat. Et de faire part des craintes de ses clients, persuadés que leur sœur “n’aurait jamais été capable de partir en abandonnant toute sa vie et notamment en laissant derrière elle ses enfants”.

Galerie: Ces femmes célèbres ont demandé leur compagnon en mariage! (StarsInsider)

Elle aimait trop ses deux enfants pour les quitter comme ça”

Un avis que partagent les amies de Delphine Jubillar, à l’image d’Hélène. “Elle aimait trop ses deux enfants pour les quitter comme ça, d’un coup. Je la revois encore marcher en direction de l’aire de jeux avec sa petite Elyah dans la poussette et Louis sur son vélo…“, s’est-elle émue auprès du Parisien. Déterminées à retrouver la mère de famille, ces dernières organisent régulièrement des battues. “On fait tout le Tarn. Partout où on peut aller, on fait. La vie en ce moment est en stand-by. On ne sait pas quoi faire. C’est de ne pas savoir. On a envie de la retrouver”, confiait son amie Emy sur France Bleu Occitanie en mars dernier.

“Il est évident que ces quatre mois d’enquête paraissent une éternité pour les proches de Delphine, mais pour le temps judiciaire, il s’agit d’un temps excessivement court”, précise de son côté Me Laurent Nakache-Haarfi. Et de conclure : “Les frères et sœurs de Delphine sont bien évidemment attristés par sa disparition et sont dans l’attente de réponse que leur apportera la justice”.

Source: Lire L’Article Complet