Affaire Patrick Poivre d’Arvor : ces SMS « tronqués » qui interrogent

Patrick Poivre d’Arvor était entendu par la police lors d’une audition libre le 18 mai. Le journaliste y a présenté des messages privés de la plaignante Florence Porcel. Des SMS “tronqués” qui interrogent.

A propos de


  1. Patrick Poivre d’Arvor


  2. Florence Porcel

Au coeur d’une enquête pour ‘viol‘, Patrick Poivre d’Arvor a donné sa version des faits à la police en audition libre, le 18 mai. Nos confrères de BFMTV qui se sont fait l’écho de l’histoire révélaient alors le contenu de SMS échangés en 2008-2009 entre Florence Porcel, la plaignante, et une autre romancière. Des messages privés qu’aurait produit l’ancien présentateur pour se défendre face à cette accusation qu’il réfute. Ce 27 mai, l’entourage de Florence Porcel affirme à France Info que ces SMS ont été “tronqués”.

D’après son entourage, la “construction” de la défense de PPDA est “basée sur des échanges de messages tronqués, dont certains étaient de l’ordre du fantasme et du second degré, et qui ne remettent pas en cause” les accusations contre lui. Avec ces messages privés, qu’il s’agisse de SMS ou de conversations sur Facebook, PPDA entend bien montrer “les fantasmes obsessionnels nourris selon lui par Florence Porcel à son encontre”. Il y a des échanges où l’écrivaine affirme de manière explicite son envie d’avoir des relations sexuelles avec lui. Mais aussi ceux qui prouveraient selon lui qu’elle a tenté d’élaborer une “machination” pour lui nuire.

Deux autres femmes ont porté plainte

Les accusations de Florence Porcel ne sont quoi qu’il en soit pas un cas isolé. Le Monde publiait le 15 mars dernier les déclarations de huit femmes, dénonçant ses agissements. Comme l’auteure de Pandorini deux autres femmes ont également déposé plainte contre l’ancienne star du JT de TF1, l’une pour viol et l’autre pour harcèlement sexuel.

Crédits photos : Denis Guignebourg / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet