Alain Bashung : où en est la bataille pour son héritage ?

Il n’y a pas que le clan Hallyday qui se déchire devant la justice au sujet d’un héritage. Les proches d’Alain Bashung aussi se livrent une guerre sans merci depuis la mort du chanteur en mars 2009. L’émission Héritage diffusée sur NRJ12 ce jeudi 22 octobre revient sur cette guerre de succession.

En mars 2009, Alain Bashung meurt d’un cancer du poumon. Il est âgé de 61 ans. Le chanteur laisse derrière lui deux enfants Arthur et Poppée. Bouleversé par sa mort, son fils le sera tout autant par le testament de son père. “Arthur n’a rien hérité de son père pour l’instant” confiait désespérée, sa mère Chantal Monterastelli au JDD en février 2018. “Bien que la loi française stipule qu’il est impossible de déshériter un enfant, il est possible de la contourner. Ça a été le cas (…) Alain avait laissé à sa veuve [Chloé Mons] tous ses droits d’auteur, bénéfices artistiques, biens, meubles et effets personnels” affirmait celle qui a été mariée à l’interprète de Vertige de l’amour en 1991.

Elle explique, désemparée, que son fils n’a aucun droit de regard sur l’utilisation de l’image de son père. Arthur aurait bien aimé récupérer une guitare ou encore une collection de 33 tours, mais il n’a rien reçu. Au moment de léguer son héritage, Chantal Monterastelli assure que son ancien mari était déjà “très malade”. “Il avait des métastases au cerveau. Lui faire signer ce testament n’a pas dû être bien compliqué” accuse-t-elle. A demi-mot, la mère d’Arthur pointe du doigt la dernière épouse d’Alain Bashung, Chloé Mons.

Galerie: Les meilleurs conseils de Cardi B (StarsInsider)

La contre-attaque de la dernière épouse

Bien décidée à ne pas se laisser faire, cette dernière est montée au créneau. Dans les colonnes de Paris Match en mars 2018, Chloé Mons prend la parole pour donner sa version des faits et livrer sa vérité. Le fils d’Alain Bashung lui avait intenté un procès ? Pour prouver sa bonne foi, elle décide alors d’en dévoiler le jugement rendu en avril 2013. “On voit notamment dans le jugement rendu par le tribunal à qui a été distribué l’argent. Il n’est pas allé qu’à moi. Dans ce jugement, il est intéressant de voir que les termes du testament sont repris. Ce sont des phrases qu’Alain avait écrites, c’était sa volonté. Personne n’a été déshérité, Alain a été extrêmement équitable avec tout le monde,” clame haut et fort Chloé Mons.

Au sujet de la rédaction du testament, la dernière épouse d’Alain Bashung voit rouge quand elle est accusée d’avoir fait signer son époux peu de temps avant sa mort. “Alain était sur scène quasiment jusqu’à la veille de sa mort. En pleine conscience de tout, il a pris toutes ses décisions, seul ! C’était un homme qui savait ce qu’il faisait. Comment peut-on penser qu’un mec comme lui, quand on connaît sa musique, était influençable ?” interroge-t-elle passablement irritée. Une prise de parole nécéssaire pour en finir avec ces querelles d’héritage, et laisser sa fille Poppée grandir en paix. Mais Arthur a-t-il dit son dernier mot ?

Source: Lire L’Article Complet