Alain Delon : « la seule femme » qu’il souhaiterait présidente de la République

Quand il a quelque chose à dire, il le dit ! Pour Alain Delon, il ne peut y avoir qu’une seule femme présidente de la République et n’hésite pas à dévoiler son nom.

C’est un grand retour pour Alain Delon. L’acteur, qui a été affaibli par deux AVC, est resté longtemps reclus dans son domaine de Douchy, dans le Loiret, loin des photographes et autres interviews. La légende du cinéma français a brisé son silence dans Paris Match, où il évoquait notamment sa maladie ainsi que ses enfants. Revenu de loin, l’éternel solitaire a retrouvé l’amour aux côtés d’Hiromi, présente durant toute sa convalescence. Bien décidé à revenir sur le devant de la scène, à sa manière, Alain Delon s’est exprimé au sujet de la politique française dans Le Point, ce mercredi 23 juin. Pour lui, une seule femme peut être à la tête du gouvernement et devenir présidente de la République.

Comme à son habitude, Alain Delon est cash et n’hésite pas à dire ce qu’il pense sur la politique en France et les décisions du président de la République. S’il ne cache pas son affection pour la première Dame, Brigitte Macron, il voit cependant Valérie Pécresse à l’Élysée. Si la présidente la région Île-de-France vient à se présenter aux élections de 2022, Alain Delon assure qu’il la soutiendra sans réserve. “C’est la seule femme que je souhaiterais à la présidence”, confirme l’acteur de 85 ans.

Toujours plus cash !

Durant son interview, Alain Delon a tenu à encenser le travail d’une autre femme politique : Angela Merkel. “Vous vous rendez compte, une femme comme ça qui pendant vingt ans a dirigé un pays comme l’Allemagne, c’est extraordinaire !”, confie-t-il. Ce n’est pas la première fois qu’Alain Delon fait parler de lui en évoquant des sujets liés à la politique. En 2013, il avait entre autres approuvé la montée du Front national (aujourd’hui devenu le Rassemblement national) et s’était opposé à l’adoption par des couples homosexuels.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : ITAR TASS / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet