Aline : Valérie lemercier répond aux violentes critiques de la famille de Céline Dion

Ce mardi 23 novembre, la famille de Céline Dion s’est montrée extrêmement critique vis à vis du film Aline, le biopic sur la vie de la chanteuse québécoise. Des propos qui sont remontées jusqu’à Valérie Lemercier. La réalisatrice et actrice principale du long-métrage a souhaité faire une mise au point.

Elle souhaitait rendre hommage à l’une des plus grandes chanteuses francophones, elle se retrouve finalement sous le feu des critiques. Valérie Lemercier est à l’affiche du film Aline, un vrai-faux portrait de Céline Dion, sorti en salles le 10 novembre dernier. Salué par la critique, le long-métrage qui raconte la vie de la célèbre artiste québécoise, n’a pas été du goût de sa famille, qui a tenu à le faire savoir.

Invités ur le plateau du talk-show La semaine des 4 Julie, diffusé sur Noovo en début de semaine, le frère et la soeur de Céline Dion, également parrains de cette dernière, ont démoli le film. "Elle [Valérie Lemercier, ndlr], s’est payée un trip, un méchant trip sur le dos de Céline !", a ainsi déclaré Claudette Dion, qui a également indiqué n’avoir reconnu ni l’histoire de sa famille, ni leurs racines dans le long-métrage.  "Ma mère n’a jamais parlé comme ça à René, et Céline n’a jamais manqué de rien. On passe pour une gang de Bougon. Je m’excuse, mais à Charlemagne, on n’avait pas une cabane, pis c’était toujours propre dans la maison. On dit toujours qu’on n’a jamais connu la misère parce que maman savait tout faire et que papa avait trois jobs", a-t-elle expliqué. Un avis quelque peu violent, qui a marqué le début d’une petite polémique.

Valérie Lemercier : "Je ne vais pas m’excuser d’avoir fait ce film"

Et pour éteindre l’incendie, Valérie Lemercier n’a pas tardé à répondre. Des déclarations qu’elle a souhaité faire dans la presse canadienne. "On a fait tellement attention. Je n’avais pas envie d’abîmer cette famille, ces personnages", a ainsi expliqué l’actrice et réalisatrice au quotidien La Presse, avant d’ajouter : "On a pris grand soin de les présenter comme des héros, ce qu’ils sont pour moi, en tout cas." Afin que les choses soient claires, elle en a remis une couche dans un entretien accordé au Journal de Montréal. "J’ai dit dès le début que ce film était une fiction et qu’il y a beaucoup de choses qui ont été inventées et romancées. Ce qui m’intéressait, c’est d’avoir un peu de liberté pour raconter cette histoire. C’est du cinéma, une fiction. Je ne vais pas m’excuser d’exister et d’avoir fait ce film". Ces propos permettront-ils de calmer la colère de la famille de Céline Dion ? Affaire à suivre.

Source: Lire L’Article Complet