Amélie Nothomb et l’au-delà : « Depuis sa mort, j’ai énormément dialogué avec mon père »

Pour la sortie de son trentième roman, Amélie Nothomb fait des révélations inattendues sur son processus d’écriture. L’auteure s’est mise à la place de son père décédé.

Ce n’est pas la première fois qu’Amélie Nothomb fait des confidences surprenantes aux médias. L’auteure de Stupeur et tremblements avait révélé être victime de racisme durant son enfance et son adolescence quand elle vivait à Tokyo. Cette fois-ci, Amélie Nothomb a voulu aborder dans le Journal du dimanche, ce 15 août, un autre sujet, mais tout aussi personnel. Dans son prochain roman, intitulé Premier sang, la romancière a décidé de parler à la place de son père, le diplomate belge Patrick Nothomb, décédé en mars 2020. Elle confie d’ailleurs être entrée en contact plusieurs fois avec lui dans l’au-delà.

Après avoir exploré l’esprit de Jésus dans Soif, Amélie Nothomb a cette fois-ci utilisé la première personne du singulier pour parler à la place de son père. “Quand j’écrivais, je portais mon père, c’était assez mythologique : Énée qui fuit Troie en flammes en portant son père. Je me disais : ‘Quelle responsabilité, il est mort et je le porte'”, confie-t-elle. Pour écrire ce nouveau roman, l’auteure a confié avoir été en contact avec son père. “Depuis sa mort, j’ai énormément dialogué avec lui dans ma tête. Maintenant, je ne l’entends plus. On peut espérer que la mort soit un grand repos. C’est comme s’il n’avait pas atteint son grand repos aussi longtemps que je n’avais pas écrit ce livre”, explique Amélie Nothomb.

Un hommage à son père

Consciente que ses propos peuvent paraître insensés, elle raconte un événement étonnant qui lui est arrivé. “J’étais dans le bureau de papa au château. Vous allez de nouveau penser que vous avez affaire à une dingue. La lumière a commencé à clignoter, j’ai dit : ‘Oui papa, c’est moi, c’est Amélie, ta fille, je suis assise dans ton bureau, j’écris un livre sur toi, ça te fait plaisir ?’ La lumière a arrêté de clignoter. Il était là”, raconte Amélie Nothomb, dont le prochain livre arrive dans les librairies le 19 août prochain.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet