Annie Cordy : quelles sont les causes de sa mort ?

Retrouvée sans vie à son domicile de Vallauris, ce vendredi 4 septembre, la facétieuse chanteuse belge, Annie Cordy, est décédée d’un arrêt cardiaque, selon les informations de Nice-Matin.

Annie Cordy aspirait à donner “Que du bonheur” à ses proches et à ses fans, mais depuis sa disparition à l’âge de 92 ans, ce vendredi 4 septembre, c’est un profond sentiment de tristesse qui domine. Selon Nice-Matin, l’inoubliable interprète de “Tata Yoyo”, “La Bonne du curé” ou encore de “Cho Ka Ka O”, a été retrouvée sans vie à son domicile de Vallauris. Les pompiers, appelés à 19h30 après un malaise de la chanteuse belge, ont établi une fois sur place que cette dernière était décédée d’un arrêt cardiaque.

Malgré son énergie qui semblait inépuisable, certains signes avaient déjà alerté ses proches sur son état de santé, comme l’a déclaré son ami Dave, interrogé sur BFMTV : “Elle avait des problèmes de mémoire, je ne suis pas très surpris, mais profondément triste.” Pourtant, même si Annie Cordy ne pouvait plus “se lancer dans de longues tournées”, le réalisateur Cyrille Galais assurait à Soir Mag il y a quelques mois que la chanteuse et actrice, malgré son âge, continuait à “transmettre sa force”. “Vous la voyez et vos problèmes disparaissent comme par enchantement. Annie balaye tout sur son passage”, avait-il déclaré.

Une bonne humeur à toutes épreuves

Une tornade joyeuse, qui a marqué le public par sa bonne humeur, sa malice et sa résilience, quand, après la mort de son mari François-Henri Bruno en 1989, elle a continué à se produire sur scène. “Quand j’ai perdu mon mari, je peux vous assurer que je suis partie en miettes. Le soir, pourtant, j’étais sur scène ! Je suis comme ça, j’assure, avait-elle déclaré à l’époque. Quelques jours avant sa mort, Annie Cordy a d’ailleurs envoyé un ultime message à son ami Jean-Luc Reichmann. Une vidéo dans laquelle elle se montre telle qu’on se souviendra d’elle : souriante et enjouée.

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet