Annulation, rupture ? La princesse Mako du Japon répond enfin aux rumeurs sur son mariage

Deux ans après avoir dû reporter son mariage avec Kei Komuro, la princesse Mako est sortie du silence pour assurer que le couple n’avait pas renoncé à son projet, rapporte le Japan Times.

Entre la princesse Mako du Japon et son compagnon, Kei Komuro, ce n’est pas l’amour qui dure trois ans, mais bien les fiançailles. Promis l’un à l’autre depuis septembre 2017, la nièce de l’empereur Naruhito et l’avocat de 36 ans ont dû reporter leur union prévue un an plus tard, en raison des problèmes financiers de la mère du futur marié. Depuis, silence radio. La princesse Mako l’a finalement assuré dans un communiqué, relayé par le Japan Times ce vendredi 13 novembre, le projet de mariage est toujours sur les rails. C’est même “un choix nécessaire” pour le couple, précise-t-elle.

La déclaration est intervenue à la demande du prince héritier Akishino, le frère cadet de l’empereur, qui exhortait sa fille aînée à s’exprimer face aux nombreuses rumeurs de rupture qui circulaient sur le sujet. C’est donc chose faite, même si la princesse Mako n’a pas, pour l’heure, communiqué de nouvelle date pour la cérémonie. “Il est encore difficile d’annoncer quelque chose de précis pour le moment, mais nous allons consulter nos familles afin de procéder au mariage”, a-t-elle expliqué dans le communiqué.

Un contexte compliqué

De fait, le contexte sanitaire actuel n’aide pas le couple à se projeter dans les préparatifs de la cérémonie. Un obstacle qui ne devrait pas décourager la princesse Mako, elle qui n’a pas hésité à renoncer à son titre pour pouvoir épouser l’homme de sa vie. Une première dans un pays attaché à ses traditions. Une fois le mariage prononcé, tous deux aspirent d’ailleurs à mener une vie “tranquille”, loin du protocole strict de la famille impériale. Reste à savoir maintenant quand cela arrivera.

Source: Lire L’Article Complet