Antoine Griezmann accusé de racisme : le FC Barcelone condamne fermement son attitude

Pas question pour le FC Barcelone de rester silencieux face aux accusations de racisme qui visent ses joueurs Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé. Le club, pressé de réagir par ses sponsors japonais, a rappelé son engagement contre les discriminations.

Antoine Griezmann

Coup de blues, pour l’attaquant des Bleus. Antoine Griezmann est au cœur d’une vive polémique pour des vidéos datant de 2019, dans lesquelles son attitude à l’encontre des Asiatiques fait scandale. Sur la première, on l’entend rire lorsque son camarade du FC Barcelone Ousmane Dembélé se moque d’employés d’un hôtel japonais. Le deuxième, sans doute encore plus problématique, montre l’attaquant des Bleus prendre un accent « asiatique » très caricatural en disant « tching tchong ». Face au tollé provoqué par ces images, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé se sont exprimés : sans présenter formellement leurs excuses, les deux joueurs ont apporté des explications qui n’ont pas convaincu… et même fait redoubler d’intensité les critiques à leur égard. Antoine Griezmann, qui avait récemment été nommé ambassadeur de Yu-Gi-Oh!, a perdu son partenariat. Konami et Rakuten, deux sponsors japonais du FC Barcelone, ont ensuite sommé le club de réagir. C’est ce qu’il a fait ce mercredi 7 juillet, dans un communiqué qui condamne fermement l’attitude de ses joueurs.

Antoine Griezmann sera-t-il sanctionné par son club ?

Le FC Barcelone a assuré qu’il « regrette profondément » la peine qui a été faite aux « supporters japonais et asiatiques » blessés par la vidéo tournée dans l’hôtel. « Cette attitude ne correspond en rien aux valeurs que le FC Barcelone représente et défend, a assuré le club. Au FC Barcelone, il n’y a pas de place pour le racisme ou la discrimination. » Le club catalan a tenu à présenter publiquement ses excuses à toutes les personnes qui ont été offensées par le comportement de ses joueurs. Les responsables du FC Barcelone ont tout de même voulu préciser que « les responsabilités du Club incombaient à l’époque à un autre conseil d’administration et à une autre équipe de direction » : « Le Conseil d’Administration qui gère aujourd’hui le Club s’engage à ce que des épisodes de cette nature ne se reproduisent pas. »

Pour éviter que de tels dérapages se reproduisent, « le club s’engage à améliorer son éducation aux questions de racisme, de discrimination et de diversité ». Une mesure qui devrait satisfaire une partie des personnes ayant dénoncé les explications d’Antoine Griezmann, qui ne comprenaient aucune remise en question. « Les joueurs ont déjà exprimé leurs regrets et se sont excusés auprès des fans et partenaires japonais, ce que le Club apprécie. Toutefois, le FC Barcelone se réserve le droit de prendre les mesures en interne qu’il juge appropriées », a enfin indiqué le club catalan. De là à envisager un renvoi ? A l’heure où des économies doivent être faites afin de garder Lionel Messi dans l’équipe, le moindre écart peut en tout se payer très cher.

Source: Lire L’Article Complet