Après l’interview de Meghan et Harry, Charles opère un changement important…

Sans doute encouragé par l’interview choc de Meghan Markle et du prince Harry, le prince Charles revoit sa communication à en croire les informations du tabloïd The Daily Mail de ce vendredi 26 mars.

A propos de

  1. Harry d’Angleterre

  2. Meghan Markle

  3. Charles d’Angleterre

L’heure est au changement pour le prince Charles. Ce vendredi 26 mars, le tabloïd britannique The Daily Mail rapporte que le duc de Cornouailles a fait le choix du renouveau pour sa communication. Il a ainsi fait appel aux services de Simon Enright, ex-directeur de la communication du National Health Service (l’équivalent de la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie au Royaume-Uni), qu’il quitte après huit ans de bons et loyaux services. Une nouveauté survenant plusieurs semaines après l’entretien vérité de Meghan Markle et du prince Harry face à Oprah Winfrey, qui n’en finit plus de scandaliser les citoyens d’outre-Manche.

Après avoir joué un rôle d’importance dans le cadre de la crise sanitaire générée par la pandémie de coronavirus en Angleterre, en tant que directeur de la communication du NHS, Simon Enright supervisera la communication du prince Charles. Un exercice qu’il maîtrise sans aucun doute puisqu’il a aussi été le rédacteur en chef adjoint de BBC Newsnight. Qui de mieux qualifié pour redorer le blason du fils aîné de Sa Majesté Elizabeth II ? Car, lors de son interview choc avec Oprah Winfrey et Meghan Markle, le prince Harry a notamment accusé son père de lui avoir coupé les vivres après son départ de la Firme, confiant ensuite que le prince héritier serait piégé au sein de la monarchie. Simon Enright prend la relève de Julian Payne, autre homme fort de la BBC, qui a été en charge de l’image publique du prince de Galles et de son épouse jusqu’au mois de janvier 2021.

La Couronne ouverte à l’apprentissage

Avant que le prince Charles n’opère ce changement important au sein de son équipe, et après avoir désigné sept nouveaux représentants de l’institution, c’est Son Altesse Royale qui a pris une décision symbolique en réaction aux accusations de racisme de Meghan Markle. Préoccupée par ses allégations, comme elle a pu le faire savoir dans un communiqué du palais de Buckingham, la monarque de 94 ans a annoncé qu’elle envisageait de nommer un chef de la diversité, consciente que la question de la race est un sujet important. Ouverte au changement, Sa Majesté Elizabeth II a été applaudie pour ce choix. Plusieurs Windsor ont aussi soutenu cette proposition, prêts à sauver la monarchie.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet