Après une dépression, le fils d’Anne Hidalgo se lance un nouveau défi épatant !

Rien ne peut arrêter Arthur Germain, le fils cadet de la maire de Paris, Anne Hidalgo. A seulement 19 ans, et après une longue dépression, le jeune homme s’est lancé un nouveau défi : descendre les 774 km de la Seine… à la nage.

  • Anne Hidalgo

Nul besoin de présenter Anne Hidalgo. Maire de Paris depuis 2014, la femme politique a remporté haut la main les élections à sa succession en juin 2020, quelques jours seulement après son 61e anniversaire. Et ses trois enfants – Mathieu, Elsa, et Arthur – cherchent aussi à se faire un nom par eux-mêmes, loin de l’étiquette de fils ou fille ‘de’. Et le cadet semble justement bien parti. Déjà connu pour être le plus jeune Français à avoir traversé la Manche à la nage, à l’âge de 16 ans seulement, Arthur Germain n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Passionné par la natation depuis la plus petite enfance, il vient tout juste de se lancer un nouveau défi épatant : descendre la Seine à la nage, de sa source en Côte d’Or à son embouchure dans la ville du Havre. Une course de 774 km qu’il compte effectuer en 52 jours, en totale autonomie, à partir du 6 juin 2021.

En juin 2021, Arthur Germain descendra la Seine à la nage

Mercredi 17 mars 2021, Arthur Germain a accepté de se confier dans les colonnes du Parisien à propos de son projet. “Le message que je veux transmettre est simple : il faut se sensibiliser à l’eau et à la nature. Je souhaite montrer que la Seine mérite d’être préservée pour sa richesse, et que l’on ne profite de la diversité qu’elle offre qu’en la respectant. Tout le monde pourra vivre cette expérience en même temps que moi”, explique le fils d’Anne Hidalgo et Jean-Marc Germain. En effet, comme il l’avait fait pour sa traversée de la Manche, le jeune homme de 19 ans partagera certainement toutes les étapes de sa course sur les réseaux sociaux. “Je ne prévois pas mes zones de bivouac. Le plus important est de garder mes affaires au sec”, poursuit-il. Tout au long de son trajet, il tractera un kayak de 60 kg contenant ses possessions essentielles. Cette course demande par ailleurs un gros travail en amont : en plus de s’entraîner à nager 15 km par jour depuis le mois d’octobre, Arthur Germain s’affaire à obtenir les autorisations nécessaires auprès des 340 communes traversées par le fleuve.

J’ai fait une dépression qui a duré un an”

Le physique va bien, tout se jouera au mental, assure le cadet de la fratrie Hidalgo. En effet, Arthur Germain a déjà mis sa santé psychique à rude épreuve. “J’étais un sprinter à la base, mon objectif était de me qualifier pour les championnats de France. J’ai échoué à chaque tentative et enchaîné les grosses déceptions. Je me suis beaucoup remis en question, j’ai même pensé arrêter”, a-t-il notamment confié. Des propos qui confirment ceux qu’il avait déjà tenus deux jours auparavant, dans les colonnes du Figaro. Arthur Germain indiquait avoir “fait une dépression qui a duré un an” après ses trois échecs successifs aux qualifications du championnat. “Quand on est au collège et qu’on nage, la natation représente toute notre vie. Je ne comprenais plus le sens de tout ça”, expliquait-il à nos confrères. Finalement, le fils d’Anne Hidalgo a choisi de poursuivre sa passion jusqu’au bout. Et concernant son nouveau défi, les membres de son entourage l’ont “déjà traité plusieurs fois de fou”. Mais peu importe pour Arthur Germain, qui n’a d’ailleurs “pas laissé le choix à [ses] parents”Quand je leur ai annoncé, ma mère a blanchi, s’est-il souvenu auprès du Figaro. Nul doute que la maire de Paris saura se montrer fière de son fils au moment venu !

A lire aussi : Anne Hidalgo : cette rumeur sur François Hollande qui a tant fait souffrir son fils et son mari

Source: Lire L’Article Complet