Arielle Dombasle, Marion Cotillard, Kate Moss… Pourquoi Saint-Paul-de-Vence est un lieu prisé des stars

Fief des artistes un temps, Saint-Paul-de-Vence accueille aujourd’hui les « people » au sens large du terme. De Kate Moss à Arielle Dombasle, sans oublier Marion Cotillard, nombreuses sont les personnalités à être tombées sous le charme de ce village médiéval tout à fait charmant. Mais alors, comment ce petit coin de la Côte d’Azur est-il devenu aussi célèbre ? Gala.fr vous dit tout.

Un petit coin de paradis niché sur les hauteurs de la Côte d’Azur. En plus d’offrir un panorama alliant terre et mer à couper le souffle, le village de Saint-Paul-de-Vence est aussi riche par son histoire. L’affluence de personnalités dans cette cité médiévale ne date pas d’hier. Si cet endroit est aujourd’hui connu au-delà des frontières, c’est surtout grâce aux célèbres artistes qui y séjournent depuis le milieu du XXème siècle.

Après la Seconde guerre mondiale, plusieurs peintres de renom, tels que Marc Chagall ou Henri Matisse, vont s’y établir. Mais alors, pourquoi avoir décidé de poser leur chevalet dans cet endroit précis de l’Hexagone ? « Chagall avait dit qu’ici se trouvait la plus belle lumière qui soit« , notent nos confrères de RTL. Inspiré par la beauté des lieux, le peintre biélorusse se fait construire une maison à Saint-Paul-de-Vence, où il vit jusqu’à sa mort en 1985. Giacometti ou Miro passeront eux aussi une tête dans ce village décidément très apprécié des artistes…

>> PHOTOS – Miss France, Inès Reg, Stéphane Plaza… Où les stars partent-elles en vacances ?

Ce célèbre couple qui a contribué à la renommée du village

Dans les années 1950, un célèbre couple offre un rayonnement non négligeable à Saint-Paul-de-Vence. Jusqu’ici terre de peintres et de sculpteurs, le village séduit désormais les acteurs. C’est là-bas que naît l’idylle entre Yves Montand et Simone Signoret, lors de vacances communes, durant l’été 1949. Lorsque son regard croise celui de l’acteur, l’héroïne des Diaboliques tombe immédiatement sous le charme. Avec sa fille Catherine Allégret, elle décide de le suivre par amour. Deux ans plus tard, Yves Montand et Simone Signoret se marient à la mairie de Saint-Paul-de-Vence, en présence du maire naturellement, et de leur témoin Jacques Prévert, à l’origine de leur rencontre. Après cette union, le comédien ne passe pas inaperçu dans la commune. Désireux de mener une vie tranquille, il investit la Place De Gaulle où il dispute des parties de pétanque en compagnie de ses amis Lino Ventura et Georges Géret, « eux aussi familiers du village« , indique l’Office du tourisme de Saint-Paul-de-Vence sur son site officiel.

Un rituel que perpétue son fils Valentin : « Ça m’arrive oui, en été, quand il fait chaud. Avec les amis, on se met sur la place et on joue« , relate le jeune homme à Paris Match en 2016. Depuis la disparition de son père, c’est désormais lui qui veille sur la maison familiale de Saint-Paul-de-Vence. « C’est la maison de famille, c’est là où j’ai grandi et passé tous mes étés, là où j’ai mes premières photos avec mon père. C’est une maison pleine de souvenirs« , raconte-t-il avec nostalgie. Très attaché à cet endroit, Valentin Montand essaie d’y revenir chaque été. Là-bas, il côtoie encore des gens qui ont connu son père, comme « les serveurs du Café de la Place ou ceux qui travaillent à la Colombe d’Or« , confie-t-il à nos confrères. Pas de doute, plus de trente ans après sa disparition, l’ombre d’Yves Montand plane encore sur Saint-Paul-de-Vence.

La Colombe d’Or, adresse mythique de Saint-Paul-de-Vence

Autre passage obligé : l’hôtel-restaurant La Colombe d’Or. À l’image du village, l’établissement, qui semble avoir conservé son authenticité avec le temps, voit lui aussi défiler de nombreuses stars depuis des décennies. Après les peintres, tels que Pablo Picasso et Pierre-Auguste Renoir, les acteurs, chanteurs ou encore intellectuels s’y pressent à leur tour. « Tout le monde s’y retrouvait. Ce qui est assez drôle, c’est que Titine, la propriétaire de La Colombe, elle acceptait qui elle avait envie d’accepter. Vous aviez beau avoir la dernière Rolls ou le plus beau diamant du monde, si elle avait décidé que vous n’aviez pas votre table à La Colombe, vous pouviez faire des pieds et des mains, vous n’aviez pas de table !« , raconte Isabelle Maeght, petite-fille d’Aimé et Marguerite Maeght et administratrice de la Fondation Maeght, sur les ondes de RTL.

Lorsqu’ils étaient de passage sur la Côte d’Azur, Yves Montand et Simone Signoret aiment y faire une escale. S’ils attachent autant d’importance à ce lieu, c’est parce que c’est là-bas, lors d’un dîner dans ce restaurant, que leurs regards se croisent pour la première fois, comme le rappelle Nice-Matin. « C’est Montand qui vient voir Prévert et Simone était là. Ou le contraire, je ne sais plus. Quoi qu’il en soit, c’est comme ça, un des deux était là avec Prévert et l’autre est venu voir Prévert. Et alors, il y a eu un coup de foudre« , se souvient François Roux, petit-fils du fondateur de l’auberge, auprès de nos confrères de RTL. En 1993, Arielle Dombasle et Bernard-Henri Lévy y posent leurs valises le temps de leur mariage, lui aussi célébré dans la commune. Comme le relate Paris Match dans un reportage paru à l’époque, la chanteuse rayonne dans une robe blanche « en crêpe à gorgette, à dos nu, créée par Karl Lagerfeld pour Chanel. » Le tout sublimé par la magie de Saint-Paul-de-Vence : « J’étais inondée par les fleurs. Et puis il y a avait la voûte céleste, le ciel, tellement présent, le mois de juin, sous les figuiers (…) C’était ravissant« , confie la mariée.

A post shared by La Colombe d’Or Lovers Account (@lacolombedor.fr)

Arielle Dombasle y séjourne pendant le Festival de Cannes

Habituée du Festival de Cannes, Arielle Dombasle fuit dès qu’elle le peut l’agitation de la Croisette pour venir se retirer à Saint-Paul-de-Vence, située à une trentaine de kilomètres environ. Dans un reportage diffusé au début des années 2000, on apprend que l’épouse de Bernard-Henri Lévy « occupe une suite à l’année » à la Colombe d’Or. « Je trouve que c’est un endroit de la Côte d’Azur qui a gardé toute la poésie de ce qu’on appelait la Riviera« , estime-t-elle, avant d’ajouter : « On a un appartement ici et on y vient très souvent. C’est ma deuxième maison. »

Et à en croire le petit-fils du fondateur de l’hôtel-restaurant, Arielle Dombasle n’est pas la seule cliente célèbre à s’établir à La Colombe d’Or pendant la folie cannoise. « Il y a beaucoup de gens qui viennent manger. Là, pendant le dernier Festival de Cannes, on a eu Clooney, De Niro, Anne Hataway…« , se souvient François Roux. Si l’on en croit le site Côte d’Azur France, on peut aussi croiser Brad Pitt, Elton John et même Marion Cotillard durant les beaux jours. Selon Le Figaro, la maman de Marcel et Louise y aurait en effet trouvé refuge avec Guillaume Canet. Quelques années plus tôt, c’est Mylène Farmer qui y séjourne, avec son équipe, pour préparer sa tournée.

Ce passage remarqué de Kate Moss

En mai 2019, Kate Moss se rend à son tour dans ce petit paradis de la Côte d’Azur. Conviée à l’anniversaire de l’une de ses amies, l’ex de Johnny Depp ne passe évidemment pas inaperçue. Les photographes présents sur les lieux ne loupent pas une miette de sa venue en France. À chacune de ses sorties dans la rue, les flashs crépitent. Pourtant, la star n’en est pas à son premier séjour dans ce village d’artistes désormais très prisé des people. Quelques années plus tôt, elle est photographiée en petite robe noire lors d’un déjeuner avec Katy Perry et Orlando Bloom… à la Colombe d’Or, comme en témoignent des clichés relayés par le Daily Mail. Un lieu qui semble mettre tout le monde d’accord !


Crédits photos : Frederic Nebinger / Bestimage

A propos de


  1. Kate Moss


  2. Marion Cotillard


  3. Arielle Dombasle

Autour de

Source: Lire L’Article Complet