Astrid Veillon défigurée : ses confidences surprenantes sur son casting apocalyptique pour Premiers baisers

Astrid Veillon a passé de nombreux castings pour des séries télé. Elle est notamment passée par la case AB Productions en jouant notamment dans Premiers baisers. Pourtant son casting est le pire souvenir de sa vie !

Astrid Veillon

Astrid Veillon en a parcouru du chemin avant de devenir une star du petit écran. A 49 ans, la comédienne a écumé les castings et joué dans de très nombreuses et célèbres séries. Alors qu’elle cartonne dans Tandem, l’actrice a joué dans Extrême Limite, Highlander, Sous le soleil, Les Cordier, juge et flic, Nina ou encore Caïn. Bien bien avant ça, l’actrice est passée par la case AB Productions. Un passage presque obligé dans les années 90 tant les sitcoms remportaient un grand succès. Après avoir incarné le personnage d’Adeline dans Premiers baisers, Astrid Veillon a joué dans Le Miel et les abeilles. De belles expériences qui avaient pourtant très mal commencé pour elle. C’est même un miracle que la comédienne ait réussi à y faire ses débuts tant son premier casting a été chaotique.

“Je me suis pété une dent de devant”

Avant de se présenter devant les casteurs, Astrid Veillon a eu de gros soucis. Et les pires qu’ils soient pour une actrice ayant pour ambition d’obtenir un rôle ! Elle s’est même présentée totalement défigurée.Je n’ai pas fait beaucoup d’épisodes mais, à l’époque, tout le monde voulait tourner avec AB ! Je me rappelle le jour où la directrice de casting m’a appelée pour faire les essais : j’avais la varicelle, à 20 ans !“, a-t-elle révélé dans les colonnes de Public.

Et si l’actrice pouvait encore miser sur son beau sourire pour faire oublier ses gros boutons sur le visage, c’était raté ! “Elle m’a dit de passer quand même le lendemain et, en y allant, je me suis pété une dent de devant en mangeant une cerise ! Donc, j’avais mes boutons de varicelle et la bouche tordue !“, a-t-elle raconté. Visiblement, Astrid Veillon était tellement talentueuse que les casteurs ont oublié qu’elle ressemblait à Jacquouille la fripouille. Ils ont tous ri et m’ont prise, a-t-elle continué. Finalement, tout est une question de confiance en soi !

Source: Lire L’Article Complet