Audrey Pulvar : avant la politique, l’ex-journaliste a touché de beaux cachets

Audrey Pulvar a quitté le groupe Canal+ en 2017. Avant de rejoindre la mairie de Paris, l’ex-journaliste a animé des conférences pour de grands groupes. Une activité très rémunératrice.

Audrey Pulvar

Audrey Pulvar a eu plusieurs vies professionnelles. Pendant des années, la journaliste a présenté les informations sur diverses chaînes, de LCI à TV5 en passant par I-Télé et France Télévisions. En 2011, elle reste dans le milieu médiatique mais s’installe dans un nouveau rôle, qui l’a fera encore davantage connaître du grand public : Laurent Ruquier choisit celle qui est alors la compagne d’Arnaud Montebourg pour être chroniqueuse dans l’émission On n’est pas couchés. Justement, quand Arnaud Montebourg est nommé au gouvernement, Audrey Pulvar quitte son fauteuil et se met, un temps, en retrait de la vie journalistique. Elle n’y renonce finalement pas tout de suite, intégrant de façon éphémère la direction éditoriale des Inrocks puis devenant, entre autres, présentatrice sur CNEWS. Un poste quitté en 2017 et, trois ans plus tard, en juillet dernier, Audrey Pulvar s’est lancée en politique, nommée adjoint au maire d’Anne Hidalgo. C’est justement ces trois années, loin des médias et pas encore en politique, qu’ont épluchées Capital.

180.000 euros

En effet, désormais femme politique, Audrey Pulvar a dû faire sa déclaration d’intérêts à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Et Capital a repéré les beaux émoluments touchés par celle qui est désormais candidate aux élections régionales. En 2017, elle intègre la plateforme de streaming payant e-cinema.com, pour présenter une émission, contre 130 000 euros par an. Ensuite, le Guide Michelin l’a payé 26.000 euros pour présenter deux cérémonies des étoiles, en 2019 et 2020, pour une prestation mitigée selon plusieurs médias, dont Libération.

Au sortir de sa carrière de journaliste, Audrey Pulvar a fait des événements d’entreprise une spécialité. “Entre 2017 et 2019, Orange lui a versé 16.000 euros pour l’animation de “tables rondes”. Tandis qu’AXA et L’Oréal ont également fait appel à ses services (en 2019) pour des prestations respectivement facturées 4.000 et 5.000 euros”, écrivent nos confrères. Au total, selon un décompte fait par Capital, Audrey Pulvar a touché 180.000 euros au titre de ses activités de consultante et conférencière. Des activités auxquelles elle a mis fin au moment où elle a été nommée adjointe au maire.

Source: Lire L’Article Complet