Audrey Tautou : les raisons qui l'ont poussée à s'éloigner du cinéma

Audrey Tautou n’avait que 24 ans lorsque « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » est sorti sur les écrans, en 2001. Jean-Pierre Jeunet se rappelle du talent de la jeune actrice sur BFMTV. « Quand on a fait les essais, c’était marrant de voir qu’elle était devenue le personnage en deux secondes. J’ai été estomaqué. Je lui ai demandé : “tu tombes de quelle planète ?” C’était une révélation immédiate. » Si elle enchaîne les rôles clés dans « Les poupées russes », « Un long dimanche de fiançailles » ou plus tard « L’écume des jours », Audrey Tautou n’est pas faite pour la célébrité. Toujours pour BFMTV, le réalisateur se souvient de sa réserve sur le tournage de son cinquième film : « “Un long dimanche de fiançailles”, c’était compliqué, parce qu’elle sortait de cette gloire qu’elle ne souhaitait pas. Elle était plus renfermée. Elle s’enfermait dans le rôle. Elle était un peu dans son personnage, plus introvertie. » D’après le cinéaste qui a longtemps collaboré avec la comédienne, celle-ci préfère une vie anonyme au tumulte de la reconnaissance : « C’est quelque chose qui a toujours été ancré en elle. La notoriété l’a toujours gonflée. Avant de tourner “Amélie”, elle disait déjà qu’elle ne voulait pas devenir une star. Après “Amélie”, elle me disait qu’elle voulait changer de métier », affirme-t-il. « Elle avait toujours envie de prendre le métro avec son sac à dos. Elle était agacée par les gens qui venaient la photographier sous son nez sans lui demander l’autorisation. » Si « The Telegraph » affirmait qu’elle souhaitait prendre sa retraite en 2011, l’interprète de Coco Chanel s’est plutôt effacée progressivement des écrans. « C’est triste, mais élégant », commente Pierre Salvadori, qui l’a dirigée sur son dernier film, « En liberté! ». 

Lire aussi >> Success story de Nomadland : le cinéma de survie de Chloé Zhao

Vidéo: Plus on est ignorant, moins on le sait ! [Ghislain Deslandes] (Dailymotion)

Comme ses fans, les réalisateurs qui l’ont bien connue espèrent que cette absence ne soit que temporaire. Pierre Salvadori affirme qu’elle « a souvent dit qu’elle voulait arrêter » ce métier. Pour se consacrer davantage à ses passions ? On sait la star très portée sur la photographie. « Des réalisateurs importants m’ont contacté pour lui proposer des gros rôles », révèle le réalisateur de « Hors de prix ». « Elle a tout refusé, et ce n’était pas une question de rôles : elle ne voulait plus faire ce métier. » L’incertitude règne, mais une chose est sûre, l’actrice « se repose un peu », explique Pierre Salvadori. Une pause bien méritée après une carrière forte de 33 films, qui lui a valu un César du meilleur espoir féminin. Jean-Pierre Jeunet se veut plus optimiste dans ses propos sur BFMTV : « Je pense qu’elle reviendra. Ce serait du gâchis, sinon, d’avoir un tel talent et de ne pas en disposer. En même temps, si elle est heureuse comme ça, on ne peut que respecter. »

Source: Lire L’Article Complet