Aya Nakamura : cette discussion que la chanteuse regrette de ne pas avoir eue avec son père

Aya Nakamura a consenti à livrer quelques confidences au magazine Vanity Fair. Dans les colonnes du magazine, la chanteuse a dévoilé la relation douloureuse qu’elle entretient avec son père, un homme qui avait pour elle d’autres aspirations…

Aya Nakamura

Aya Nakamura est aujourd’hui une star incontournable dans le monde de la musique. Depuis Djadja en 2018, devenu double disque de platine, la chanteuse d’origine malienne enchaîne les tubes et fait danser dans l’Hexagone… et bien au-delà de ses frontières ! Les chiffres donnent le vertige, plus de 17 millions d’auditeurs mensuels sur Spotify, son remix de Djadja est vu plus de 50 millions de fois sur YouTube, on ne compte plus les disques de platine et de diamant. L’interprète de Pookie est par ailleurs régulièrement nommée pour les Victoires de la musique et a fait partie des invités du très select festival de Coachella l’an dernier. En bref, rien ne semble résister à la maman d’Aïcha, et pourtant…

Une autre génération

Dans un entretien accordé au très chic Vanity Fair en ce mois d’avril 2021, la chanteuse a dévoilé quelques épisodes particuliers de son existence, révélant par exemple avoir caché sa grossesse à sa maison de disques avec laquelle elle venait tout juste de s’engager et ce pendant sept mois. “Sinon ils ne m’auraient jamais signée. C’était l’hiver, j’ai attendu sept mois et là : ‘Bim !’. Voilà je suis enceinte”, a-t-elle raconté. Mais derrière l’assurance et l’apparent super pouvoir de la jeune icône, une fragilité, un angle mort, sa relation avec son père. L’homme, ancien barman à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, est aujourd’hui à la retraite. La réussite de sa fille, il ne l’avait pas imaginée comme ça, rêvant pour elle à une vie loin des projecteurs. “J’aurais aimé pouvoir discuter de ça avec lui. Aujourd’hui je suis connue, il le voit, il me dit : “Bon, félicitations quand même””, confie la chanteuse. Tout le monde se déhanche sur ses chansons, mais pas son papa qui n’a jamais écouté une seule de ses productions, pas plus qu’il ne la vue en concert. Aya Nakamura à l’air de toute façon, de préférer ça. Elle se justifie : “Lui est âgé. Il est d’une génération qui a grandi en Afrique. C’est un père mais aussi un homme. Il sait comment les hommes regardent les femmes“. La chanteuse avoue : Le regard de mon père, c’est le seul que je redoute.”

Source: Lire L’Article Complet