Aymeric Caron député : sa proposition de loi qui va faire du bruit

Aymeric Caron, fraîchement élu député de Paris, est connu pour son engagement envers la cause animale. À travers une proposition de loi, il souhaite mettre un terme aux corridas, un « spectacle immoral », selon l’Insoumis.

Alors qu’il a été élu député de Paris lors des récentes élections législatives de juin, Aymeric Caron compte bien mettre la main à la pâte sans attendre. Connu pour son véganisme et son antispécisme assumés, l’ancien chroniqueur d’On n’est pas couché, a déjà une proposition de loi dans les tiroirs. Ainsi, il a affirmé vouloir faire interdire les corridas, ces courses de taureaux, très courantes dans le sud de la France. « Que la corrida soit un spectacle immoral, un spectacle qui n’a plus sa place au XXIe siècle, je pense que c’est un point de vue qui est partagé par une majorité des Français« , a-t-il confié à l’AFP, ce mardi 2 août.

Côté agenda, l’élu Insoumis espère que le texte pourra être « débattu à l’Assemblée en novembre« . Aymeric Caron souhaite ainsi obtenir une modification du Code pénal qui punit la maltraitance animale, tout en excluant les « courses de taureaux lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée ». Pour l’ancien collègue de Léa Salamé, les corridas n’ont rien « d’une tradition française, c’est une tradition espagnole qui a été importée en France au milieu du XIXe siècle pour faire plaisir à l’épouse de Napoléon III, qui était andalouse », a-t-il souligné auprès de l’AFP.

>> PHOTOS – Anny Duperey, Princess Erika, Blanche Gardin… Ces personnalités qui soutiennent Jean-Luc Mélenchon

Une « barbarie indigne »

Le 30 juillet, Aymeric Caron avait déjà fait connaître son intention sur son compte Twitter : « Je déposerai une proposition de loi à l‘Assemblée nationale, soutenue par la FI et j’espère par les autres partis de la Nupes, pour interdire la corrida en France. » Si l’intérêt des Français pour le bien-être animal est monté en flèche ces dernières années, les spectacles de tauromachie sont malgré tout fermement défendus, notamment dans plusieurs villes proches de l’Espagne. C’est le cas à Bayonne, Dax, Mont-de-Marsan ou encore à Nîmes et Arles, sur le pourtour méditerranéen. Outre les députés de gauche, Aymeric Caron devra également convaincre des élus de la majorité présidentielle et de la droite pour espérer mettre un terme à « cette barbarie indigne« .

Article écrit en collaboration avec 6Médias.

Crédits photos : JB Autissier / Panoramic / Bestimage

A propos de


  1. Aymeric Caron

Autour de

Source: Lire L’Article Complet