Aymeric Caron, Valérie Pécresse… Les politiques à la peine en librairies, des chiffres choc révélés !

Des chiffres qui sont loin d’être un succès pour les politiques : en 2022, ils ont été peu nombreux à se classer parmi les meilleures ventes de livres de l’année. L’Express de ce jeudi 12 janvier 2023 a résumé les meilleures et les pires performances des auteurs d’ouvrages engagés.

Des résultats peu glorieux pour ces femmes et hommes politiques. Si les mémoires du prince Harry cartonnent en France, on ne peut pas en dire autant des réflexions littéraires des leaders du pays. Malgré une année 2022 synonyme d’élection présidentielle, les Français n’ont pas cassé leurs tirelires pour se procurer des livres politiques : le journal L’Express a compilé les chiffres des meilleures ventes de l’année, grâce à Edistat, et pour les hommes et femmes politiques, c’est plutôt un mauvais bilan. Le pire résultat est à attribuer à Jean-Christophe Cambadélis, ancien premier secrétaire du PS, qui n’a même pas réussi à convaincre plus de 2 personnes de son entourage d’acheter son livre.

Parmi les mauvais élèves, Aymeric Caron qui cumule moins de 400 lecteurs pour Abolition (Robert Laffont), mais tout de même 1800 pour Nous mourrons de nous être tant haïs. Valérie Pécresse semble attirer autant les lecteurs que les électeurs, avec 2400 exemplaires vendus seulement pour Le temps est venu (Bouquins). Marlène Schiappa, ou Manuel Valls ne passent pas la barre des 1500 exemplaires. Il y a tout de même certains sujets qui ont touché les Français : Par-delà les vagues (Robert Laffont) d’Olivier Véran (6500 exemplaires), Par-delà l’androcène (Seuil) co-signé par Sandrine Rousseau (7000 exemplaires), Bouleversements (Stock) de François Hollande (10 000 exemplaires) ou Je vous écris du front de la Somme (Les liens qui libèrent) de François Ruffin (14 000 exemplaires) sont les livres politiques qui se sont le mieux vendus l’année passée.

L’année compliquée de Valérie Pécresse

Il s’agit décidément d’une année à oublier pour Valérie Pécresse. La représentante des Républicains avait, en effet, rassemblé uniquement 4,78% des suffrages à l’élection présidentielle. Un score déplorable sur lequel Le Figaro est revenu, le 29 décembre dernier, étant donné que la candidate de droite n’avait sur le moment, comme le reste de ses équipes, « pas anticipé l’ampleur de l’échec ». Le dimanche 10 avril 2022, lors du premier tour du scrutin, les premières estimations en sa faveur étaient autour de 7 à 8 %. De quoi inquiéter Valérie Pécresse, qui « se demand[ait], sans trop y croire, si elle risqu[ait] de faire moins de 5 % ». Mais plus tard dans la journée, depuis son QG d’un soir, installé à la maison de la chimie, à Paris, la femme politique s’est rendu compte qu’elle était « en dessous » de ses espérances, dans les nouveaux sondages. « On est dans la merde », n’avait-elle pas pu s’empêcher de lâcher, avant que les résultats définitifs ne soient révélés. Il est possible que sa réaction aux chiffres de vente de son dernier livre ait été du même genre…

Crédits photos : Sandrine Thesillat / Panoramic / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Valérie Pécresse

  • François Hollande

  • Aymeric Caron

  • Marlène Schiappa

Autour de

Source: Lire L’Article Complet