« Besoin de tourner une page » : Didier Raoult poussé vers la sortie de l’IHU de Marseille ?

Comme l’annonce Le Monde, ce mercredi 18 août, le mandat de Didier Raoult au sein de l’IHU de Marseille est sur le point de se terminer. Le professeur pourrait donc être remplacé d’ici la rentrée.

Didier Raoult, directeur général de la fondation IHU Méditerranée Infection, pourrait être contraint d’abandonner son poste très prochainement. C’est en tout cas une possibilité dévoilée par Le Monde, ce mercredi 18 août. Comme l’indiquent nos confrères, le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, François Crémieux, mais également Eric Berton, le président d’Aix-Marseille Université, ont l’ambition, au mois de septembre prochain, de proposer au conseil d’administration de la fondation le lancement d’un appel d’offres. L’objectif ? Trouver une personne suffisamment compétente qui pourrait remplacer le célèbre professeur.

François Crémieux a d’ailleurs expliqué qu’il “y a un besoin de tourner une page et d’organiser l’avenir de l’IHU pour les vingt ans à venir”. Par ailleurs, dès le 31 août prochain, Didier Raoult prendra sa retraite et perdra vraisemblablement son poste de professeur des universités-praticien. Il a toutefois demandé à la direction de l’AP-HM la possibilité de continuer à travailler, deux jours et demi par semaine. Malheureusement pour lui, la commission médicale de l’AP-HM ne compterait pas lui offrir cette opportunité. “Il y a largement les équipes nécessaires, à l’IHU, pour que son départ soit comblé”, a assuré Jean-Luc Jouve, le président de la commission médicale d’établissement (CME), sans tourner autour du pot. Désormais, le but est de “préparer sa succession dans la clarté”, comme l’a souligné Eric Berton. Il se pourrait donc que le professeur soit prochainement remplacé par “un chercheur ou une chercheuse, légitime, charismatique et reconnu(e) par ses pairs dans le domaine des maladies infectieuses”, a précisé le président d’Aix-Marseille Université.

Des “propos stupéfiants” tenus par Didier Raoult

Il faut dire que les prises de positions de Didier Raoult n’ont pas toujours joué en sa faveur. Sur les réseaux sociaux notamment, le microbiologiste avait assuré que le variant Delta était “moins grave” que les autres et semblait remettre en cause l’efficacité des vaccins sur les variants, rappelle Le Monde. Des “propos stupéfiants de décalage avec les réalités que nous vivons”, pointés du doigt par Jean-Luc Jouve, président de la CME. Pour sa part, lui n’a pas hésité à décrédibiliser les arguments du directeur général de l’IHU Méditerranée Infection : “Au début de la pandémie, Didier Raoult expliquait qu’il ne pouvait attendre le résultat d’études randomisées pour administrer de l’hydroxychloroquine. Aujourd’hui, il dit qu’il ne peut pas être sûr de l’efficacité du vaccin parce que les cohortes testées ne sont pas assez nombreuses.” Avis partagé par le cardiologue Frédéric Collart : “La position de l’IHU sur le vaccin est scandaleuse et inacceptable.”

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet