Brad Pitt se confie sur son avenir incertain à Hollywood et ses réunions aux Alcooliques Anonymes

Regard figé, allongé dans l’eau, il fait la Une colorée et psychédélique du nouveau numéro de l’édition britannique de GQ

Dans les pages du mensuel, paru mercredi 22 juin 2022, Brad Pitt se livre à la romancière et nouvelliste américaine Ottessa Moshfegh (Nostalgie d’un autre monde, La mort entre ses mains), qui fait le récit détaillé de leur échange.

Sentiment de solitude

« Je me suis toujours senti très seul dans ma vie », lui confie l’acteur, à l’affiche du thriller Bullet Train début août prochain. 

« Seul, en grandissant comme un enfant, seul même ici, et ce n’est vraiment que récemment que j’ai eu une plus grande étreinte de mes amis et de ma famille », poursuit-il.

« En bout de course », épuisé par Hollywood

Le comédien oscarisé en 2020 pour sa performance dans Once Upon a Time… In Hollywood, confesse ses doutes quant à son avenir dans l’industrie du cinéma : « Ces derniers mois, j’ai l’impression d’arriver en bout de course ».

« Que vont me réserver les futures étapes et quelle est la trajectoire que je veux emprunter  ? », s’angoisse l’acteur de 58 ans.

Ici, en Californie, on nous impose l’idée d’être authentique. Et ça me rongeait, qu’est-ce que ça signifiait « être authentique »  ?

Brad Pitt semble épuisé par les attentes d’Hollywood, voire ne s’y être jamais fait. « Ici, en Californie, on nous impose l’idée d’être authentique. Et ça me rongeait, qu’est-ce que ça signifiait ‘être authentique’  ? Pour moi, ça a été de prendre conscience des blessures profondes que l’on porte en nous », philosophe-t-il alors.

Ces codes lui sont devenus si pesant qu’il se sent soulagé loin d’Hollywood. « Quand je m’enfuis de la ville, j’ai l’impression qu’on m’enlève un poids qui pèse sur mes épaules ». Et dès qu’il revient, il le sent « instantanément ». « Mes épaules sont plus tendues. Je ne sais pas trop ce que cela signifie ni comment y faire face, à part en voyageant beaucoup », avoue l’acteur.

Des partenaires aux Alcooliques Anonymes sélectionnés sur dossier

Brad Pitt a aussi raconté quelques bribes des réunions des Alcooliques Anonymes auxquelles il a participé durant plus d’un an, après son divorce avec Angelina Jolie, en 2016.

« J’ai intégré un groupe très cool de gens sélectionnés sur dossier », révèle-t-il. Avant d’expliquer : « Il fallait que je me sente en sécurité car j’avais entendu des trucs atroces sur certains groupes. Je sais par exemple que Philip Seymour Hoffman [acteur et réalisateur américain, ndlr] avait été enregistré alors qu’il disait des choses hyper personnelles sur lui. »

Accusé de violences domestiques

En 2016, à la suite de violences domestiques présumées envers son fils aîné Maddox lors d’un voyage en avion privé, l’acteur a fait l’objet d’une enquête menée par le FBI et les services sociaux de Los Angeles, tandis qu’Angelina Jolie a demandé le divorce ainsi que la garde exclusive de leurs six enfants. 

La justice a d’abord refusé la garde partagée à Brad Pitt, qui voyait alors ses enfants sous la supervision d’un thérapeute durant plusieurs années.

Finalement, en mai 2021, l’Américain a obtenu la garde alternée, aussitôt contestée par Angelina Jolie. Revers de la justice américaine : la mère a obtenu gain de cause en juillet 2021. Ce qui a poussé le père a faire appel.

Les batailles judiciaires entre les deux ex-époux n’en finissent pas. Début juin 2022, le comédien a accusé devant la justice la mère de ses enfants d’avoir vendu ses parts de leur domaine viticole varois à une société détenue par un magnat russe dans l’intention de lui faire du mal. Des allégations dont s’est immédiatement défendue Angelina Jolie.

  • Angelina Jolie accuserait le FBI d’avoir couvert les violences de Brad Pitt sur leur fils
  • « Je craignais pour la sécurité de ma famille » : Angelina Jolie se confie sur les raisons de son divorce de Brad Pitt

Source: Lire L’Article Complet