Brigitte Macron : ce déjeuner à l'Élysée qu'elle préfère ne pas trop ébruiter

Lundi 8 novembre 2021, Brigitte Macron a convié des médecins géné

  • Brigitte Macron

Un rendez-vous qui ne figure pas dans son agenda officiel. Lundi 8 novembre 2021, Brigitte Macron se trouvait au palais de l’Élysée pour un déjeuner bien particulier. Et pour cause, si la Première dame se tient à distance des activités de son mari, tout en ajoutant son grain de sel, elle met un point d’honneur à ce que les personnes les plus fragiles soient épargnées par la pandémie. Et pour cela, l’ancienne professeure de français a voulu interroger ceux qui font barrage à la campagne de vaccination : les médecins qui sont sceptiques quant à la propagation du virus ou s’opposent à la vaccination obligatoire. À sa table étaient conviés Fabien Quedeville, membre fondateur du blog Bas les masques, et Guillaume Barucq, médecin généraliste défenseur de la liberté vaccinale. Rapidement, ce déjeuner a fait jaser dans les couloirs de l’Élysée…

Brigitte Macron, antivax ? Loin de là, confirme l’Élysée

Suite à ce rendez-vous organisé en catimini, la rubrique Checknews de Libération a contacté les invités de Brigitte Macron pour en savoir plus… Selon nos confrères, Guillaume Barucq a « bien sûr apprécié cette invitation informelle, car c’est en se nourrissant de tous les points de vue qu’on progresse », a-t-il expliqué. Son confrère Fabien Quedeville, qui s’oppose fermement au port du masque obligatoire, a lui aussi souligné « une démarche intéressante », une réception « cordiale » de la part de la Première dame. Pourtant, ce rendez-vous n’a pas été compris par tous.

Comme l’explique Checknews, le cabinet de Brigitte Macron a tenu à préciser qu’il s’agissait ici d’une rencontre avec « plusieurs médecins généralistes en activité, venus de plusieurs régions de France, pour un échange sur la situation sanitaire, l’état psychique de leurs patientèles », peut-on lire. De quoi éloigner les mauvaises langues qui ont imaginé que la Première dame soutenait les antivax. Pour preuve, précise nos confrères de Libération, un autre médecin, Yvon Le Flohic, parmi les premiers à se mobiliser pour le port du masque obligatoire, était également invité autour de la table.

Source: Lire L’Article Complet