Brigitte Macron et Julie Gayet : quelles sont leurs relations ?

L’une est la femme de l’actuel président de la République, l’autre est la compagne de son prédécesseur. Julie Gayet et Brigitte Macron ont deux fortes personnalités et des points communs, mais elles n’entretiendraient pas d’excellentes relations, comme le rapporte l’ouvrage Le Traître et le néant de Fabrice Lhomme et Gérard Davet.

Cette fois-ci, les reporters du Monde Fabrice Lhomme et Gérard Davet proposent une exploration des coulisses de la présidence d’Emmanuel Macron, avec l’ouvrage Le Traître et le néant (éd. Fayard). L’occasion de revenir sur la passation de pouvoir, et l’évolution des rapports entre François Hollande et de l’actuel chef d’État. Mais quid de la relation un peu plus méconnue de leurs partenaires respectives, Julie Gayet et la première dame Brigitte Macron ? Deux femmes très célèbres, deux fortes personnalités. Si elles se sont croisées à plusieurs reprises à des événements officiels, comme récemment encore aux obsèques de Jean-Paul Belmondo.

Il n’existe pas ou peu de photos de Brigitte Macron et Julie Gayet. D’ailleurs, quelles sont les relations entre les deux jolies blondes ? Inexistantes et complexe ! Dans leur livre Madame la Présidente, sorti en 2019, les deux auteures Ava Djamshidi et Nathalie Schuck, assurent que Julie Gayet et Brigitte Macron n’auraient aucun contact au quotidien mais ne s’apprécieraient pas pour autant. « Avant l’élection présidentielle, de nombreux convives les auraient entendus s’esclaffer en expliquant qu’Emmanuel Macron était bien obligé de se présenter en 2017, parce que sa femme serait trop âgée en 2022”, notent les deux femmes dans cet ouvrage, précisant au passage François Hollande et Julie Gayet surnommeraient l’actuelle Première dame « la vieille« . Ces moqueries, la femme du président de la République en aurait pris connaissance mais a décidé de ne pas réagir, ou tout simplement par un sourire de façade.

La réponse aux rumeurs

Si Julie Gayet préfère botter en touche lorsqu’on évoque le rôle des Premières dames, elle a pourtant accepté de revenir sur les rumeurs d’une mésentente en février 2020 dans L’interview Culture de franceinfo. « J’ai toujours la sensation qu’on nous oppose (les femmes, ndlr). Et puis moi, particulièrement, je le sens en ce moment, puisque je lis dans Paris Match que je suis opposée à Brigitte Macron, ce qui n’est absolument pas le cas, que je me serais énervée…, » a-t-elle lancé en faisant référence à un article paru dans Paris Match et qui assurait que l’actrice en voulait beaucoup à Brigitte Macron de ne pas l’avoir conviée au déjeuner qu’elle organisait à l’Élysée, en janvier 2019, avec les anciennes Premières dames, Carla Bruni-Sarkozy et Valérie Trierweiler.

Des centres d’intérêts communs

Pourtant, les deux femmes partagent quelques centres d’intérêts communs. Avec la cause des femmes en première ligne. Elles souhaitent également toutes deux préserver la vie professionnelle de leurs partenaires respectifs, et ne pas l’entraver. « Je ne voulais pas qu’on se serve de moi, comme d’une arme qu’on aurait pu retourner contre lui » avait confié la comédienne dans le JDD en 2019. Quant à Brigitte Macron, sa dévotion pour son époux n’est plus à prouver tant elle est sans limite. Une épouse qui « ira au sacrifice pour lui » car la Première dame est une « femme d’État et de devoir », a affirmé la romancière et amie du couple présidentiel Gaël Tchakaloff dans le studio de Sud Radio.

Crédits photos : Eliot Blondet/Pool/Bestimage / Montage Gala.fr

Autour de

Source: Lire L’Article Complet