Bruno Masure revient sur son coming out bisexuel : il en veut à Mireille Dumas

A l’époque présentateur phare du journal télévisé de TF1, Bruno Masure fait son coming out bisexuel dans une émission de Mireille Dumas. Mais l’ancien journaliste n’a pas pardonné à cette dernière ces confidences forcées.

A propos de

  1. Mireille Dumas

  2. Bruno Masure

Un franc parler assassin. Lorsqu’il n’apprécie pas quelqu’un, Bruno Masure n’a pas peur de le signifier avec un langage des plus fleuris. Gare à ceux qui contrarient le journaliste, lui qui n’a pas hésité à qualifier Jean-Pierre Pernaut de “con” et Laurence Ferrari de “pétasse”. Depuis qu’il est libéré de ses obligations professionnelles, l’ancien présentateur du 20 heures clashe à tout va et a la rancune tenace. Mais si Bruno Masure a de nombreuses bêtes noires, il y a une personnalité télévisée à qui il en veut particulièrement.

Dans une interview pour le numéro du magazine Garçon de janvier/mars 2021 repérée par nos confrères de PurePeople, Bruno Masure raconte qu’il n’a pas pardonné à Mireille Dumas de l’avoir forcé à faire son coming-out bisexuel dans l’un de ses programmes : “Pour une de ses premières émissions de confidences, elle s’est mise à gratter sur mes orientations sexuelles alors que je n’étais pas venu pour ça. J’ai vu rouge. J’ai commencé par ne pas lui répondre, et elle n’arrêtait pas de revenir à la charge. Au bout d’un moment j’en ai eu marre, et comme un con, j’ai tout lâché, je lui ai dit que j’aimais les filles et les mecs”. Le journaliste en garde encore aujourd’hui un souvenir douloureux : “On peut dire qu’elle m’a bien baisé.”

“Je me suis fait avoir”

Il faut dire que Bruno Masure présente alors le journal télévisé sur TF1 et ces confidences forcées sur sa vie privée auraient pu être fatales à sa carrière, à une époque où la différence est bien moins acceptée. “Je m’en fiche que les gens soient au courant de ce que je suis aujourd’hui. Mais à l’époque, ils n’avaient pas à savoir si j’aimais les cougars ou les minets ! Encore une fois, je me suis fait avoir… regrette le journaliste. Heureusement, la révélation de sa bisexualité ne fait pas réagir. Il reçoit seulement une dizaine de lettres : “Trois d’insultes où je me faisais traiter de pédé et qu’il fallait que je dégage. Mais surtout les sept autres, qui venaient de petits gars de la campagne qui me remerciaient d’avouer ce que j’étais, car eux, n’y arrivaient pas. De ce point de vue-là, le résultat était positif…” Des années plus tard, Bruno Masure en veut toutefois toujours à Mireille Dumas.

Crédits photos : BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet