« Ça explique plein de choses » : Amel Bent révèle avoir été diagnostiquée HPI

Amel Bent sera la première invitée de la nouvelle émission de W9, Sans filtre, diffusée le 23 novembre prochain à la télévision. On y apprend que la chanteuse a été détectée haut potentiel intellectuel. Un diagnostic qui « explique beaucoup de choses » selon elle.

La nouvelle émission de W9, Sans filtre, animée par Éric Jean-Jean démarrera le 23 novembre prochain à 22h50. Au programme : des confidences de stars dans un décor de souvenirs et d’objets fétiches révèle Télé-Loisirs. Pour ce premier épisode, c’est la chanteuse Amel Bent qui sera à l’honneur. Entre plusieurs confessions, notamment sur sa récente fausse couche, l’interprète de Ma philosophie avoue avoir été diagnostiquée HPI (haut potentiel intellectuel). « Ça veut dire que tu as un quotient intellectuel bien au-delà de la moyenne« , explique Éric Jean-Jean. Une intelligence hors-norme, possible grâce au « Q-I de 156 » de l’artiste ajoute l’animateur. « Ça ne fait pas longtemps que je le sais » renchérit celle qui est maintenant enceinte de son troisième enfant.

Ce diagnostic lui a permis de mieux se comprendre et mieux communiquer avec ses proches écrit Télé-Loisirs. « Ça explique plein de choses et ça permet de donner la notice aux gens qui m’aiment, avec qui je peux avoir des attitudes qu’ils ne comprennent pas, que moi-même je ne comprends pas… Des moments où il y a une espèce d’interrupteur, où je ne peux plus parler à personne, où je me renferme » détaille Amel Bent, qui vient d’annoncer une grande nouvelle à ses fans. Elle ajoute, un sourire en coin : « Parfois, tu ne sais pas si c’est parce que tu es hypersensible ou hyper-relou« .

« Même avant de l’avoir rencontrée, j’avais vu son fonctionnement à la télé »

Ce diagnostic a été confirmé par la psychologue clinicienne Jeanne Siaud-Facchin qui a pu observer l’artiste, déclare Télé-loisirs. « Même avant de l’avoir rencontrée, j’avais bien observé son fonctionnement à la télé« , précise la psychologue dans un message audio diffusé lors de l’émission. « Et ce qui m’a beaucoup marquée, c’est sa sensibilité aux candidats mais aussi aux autres membres du jury, sa façon de tout observer, tout le temps… » ajoute Jeanne Siaud-Facchin en faisant référence à son rôle de coach dans The Voice sur TF1, avant de conclure : « C’est comme si elle cherchait non-stop à tout comprendre, à tout anticiper. C’est vraiment ça qui m’a beaucoup, beaucoup touché chez Amel. Et c’est rare !« 

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : OLIVIER BORDE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet