Camille Lellouche : son coup de gueule très drôle contre le gouvernement

Camille Lellouche aimerait savoir, comme la plupart des artistes, ce qu’elle va devenir. Sur Instagram, l’humoriste de 34 ans a donc lancé un appel au gouvernement. Un message sérieux avec l’humour qu’on lui connaît.

Camille Lellouche

Si les traits de la rentrée scolaire se dessinent petit à petit pour les professeurs et les élèves des nombreux établissements scolaires dans l’Hexagone – Jean-Michel Blanquer affirmait la semaine dernière que le retour à l’école ne serait pas repoussé, sauf cas exceptionnel -, beaucoup de personnes forcées au chômage se demandent encore ce qu’elles vont devenir. Les acteurs du monde du spectacle tout particulièrement. A ce jour, tous les rassemblements de plus de 5000 personnes sont interdits s’il est impossible de respecter les règles sanitaires imposées par le gouvernement, et ce, jusqu’à 30 octobre inclus. Une mesure qui a fait grincer des dents les humoristes, artistes, chanteurs et acteurs du monde de la scène, qui plus est quand le Puy du Fou a eu l’autorisation de faire assister près de 9000 personnes à l’un de ses shows.

Le gouvernement interpellé

Ce traitement de faveur a semble-t-il eu raison de Camille Lellouche. L’humoriste et chanteuse de 34 ans a poussé un coup de gueule dans une vidéo postée sur Instagram. Si les premiers mois, la compréhension était de mise, les dernières décisions contradictoires prises par le gouvernement l’ont dérangée : « Je voulais savoir où en était le gouvernement rapport à la rentrée pour les artistes et ceux surtout qui montent sur scène parce que ça fait sept mois que je ne travaille pas, explique-t-elle. Bronzer c’était rigolo, danser aussi mais rapport à la reprise, on va attendre combien de temps encore ? Parce que moi j’ai une captation à faire, il me restait quatre dates, donc je vais devoir rouvrir des dates parce que sept mois sans jouer, je crois que je ne me souviens plus du tout de mon spectacle donc ça c’est génial. C’est pas comme si je l’avais joué 300 fois en plus ».

Difficile pour elle et ses semblables de garder leur calme quand d’autres, pourtant dans des conditions similaires, ont le droit de reprendre le travail : « Les gens attendent, nous aussi. On aimerait travailler, faire notre travail donc procurer du plaisir aux gens. C’est quand ? Avant que je m’explose la tête sur la terre ferme. […] Merci de répondre à mon message, et tous ceux des artistes parce que là, vraiment, on est en train de faire un burn out ». Espérons que l’appel ne reste pas sans réponse.

View this post on Instagram

MERCI D’AVANCE

A post shared by Camille LELLOUCHE (@camillelellouche) on


Source: Lire L’Article Complet