Cannes 2021 – Léa Seydoux : ses rares confidences sur son fils de 4 ans

Dans les colonnes de Madame Figaro, Léa Seydoux s’est confiée au sujet de son fils unique. La comédienne de 35 ans “adore” être mère.

Elle est indubitablement l’une des sensations de cette 74e édition du Festival de Cannes. Cette année, Léa Seydoux est à l’affiche de quatre longs-métrages, dont trois en compétition officielle : The French Dispatch de Wes Anderson, France de Bruno Dumont et Tromperie d’Arnaud Desplechin. À l’occasion de sa venue sur la croisette, l’actrice française s’est confiée dans les colonnes de Madame Figaro, ce jeudi 8 juillet. Après être revenue sur sa carrière ainsi que sur son enfance, Léa Seydoux a évoqué avec tendresse la maternité et son fils : “J’adore être mère, j’adore discuter avec lui”.

La comédienne de 36 ans se dit heureuse” que son fils George aille à l’école. Le garçon est né en janvier 2017, des amours de Léa Seydoux et d’André Meyer, un mannequin à la carrière internationale. Si elle prend autant de plaisir à voir son petit bout de quatre ans avec ses camarades de classe, c’est “peut-être parce que [elle en a] eu une expérience désastreuse”. Avec le recul, Léa Seydoux préfère voir l’école “comme quelque chose d’amusant. “Avec curiosité, plutôt que par obligation”, termine-t-elle.

Une éducation féministe et non-genrée

Léa Seydoux est une maman à la fois discrète sur son éducation, mais aussi transparente. En novembre dernier, l’actrice confiait que “ce n’est pas toujours facile d’être parent”. “On est l’objet adoré et détesté”, ajoutait-elle, dans les colonnes de Madame Figaro. Entre elle et son fils George, “le lien est passionnel”. Léa Seydoux tient à transmettre des valeurs féministes à son fils unique : “Je veux que mon fils soit respectueux, des femmes comme des hommes.” Autre point qui est important pour la mère de famille, elle ne veut pas “genrer” son enfant. “Il aura la liberté d’être qui il veut, de s’habiller comme il veut, d’aimer qui il veut. Je souhaite qu’il acquière le goût de la liberté”, concluait-elle.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : © P. Roths / KCS PRESSE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet