Catherine Colonna : ce cruel surnom qui colle à la peau de la ministre

C’est une arrivée en fanfare pour Catherine Colonna : tout juste nommée ministre de l’Europe et des Affaires étrangères dans le gouvernement Borne II, elle est déjà l’objet de polémiques. Ses différents passages en tant que diplomate ne semblent pas avoir laissés de bons souvenirs à ses ex collaborateurs.

Une ministre peu diplomate au Quai d’Orsay. Si l’on ne connaît pas bien Catherine Colonna, médiatiquement parlant, sa réputation professionnelle est déjà faite. Et il semble qu’elle ne soit pas particulièrement regrettée aux divers postes qu’elle a occupés avant d’être nommée ministre des Affaires étrangères par Emmanuel Macron dans son nouveau gouvernement. Comme le souligne Le Canard enchaîné, dans son édition du 27 juillet 2022, Catherine Colonna n’a pas laissé que des bons souvenirs à ses collaborateurs, qui lui avaient même trouvé un surnom : « Selon Mediapart, plusieurs de ses collaborateurs à Londres – où certains la surnommaient ‘l’Immonde diplo’ se sont plaints au Quai de sa dureté, de harcèlement, de burn-out ».

Porte-parole de la présidence de la République sous Jacques Chirac entre 1995 et 2002, elle a également exercé les fonctions de représentante permanente de la France à l’UNESCO, à l’OCDE, avant d’être nommée ambassadrice en Italie et au Royaume-Uni. Selon l’hebdomadaire satirique qui ne mâche jamais ses mots, « Catherine Colonna arrive au Quai d’Orsay précédée d’une solide réputation de peau de vache ». La ministre des Affaires étrangères avait déjà fait parler d’elle, à peine nommée, lors d’un déplacement en Ukraine. Malgré des informations révélées par Mediapart au mois de juin 2022, qui faisaient état de plusieurs signalements de faits de harcèlement de la part de la nouvelle cheffe de la diplomatie, Catherine Colonna est restée en poste. « Un journaliste installé au Royaume-Uni, évoque, de son côté, des réflexions humiliantes faites à une attachée de presse de l’ambassade en sa présence », relate Le Canard enchaîné. « Quand elle est partie, on était tous soulagés » indique un ancien collaborateur à Rome. Une arrivée plus que chahutée pour Catherine Colonna qui a dû faire face à une grève historique des diplomates dès le 2 juin 2022.

>> PHOTOS – Gérald Darmanin, Pap Ndiaye, Rima Abdul Malak : découvrez les ministres d’Élisabeth Borne

Catherine Colonna ne se serait pas imaginée ministre

L’entourage de la nouvelle cheffe du Quai d’Orsay ne s’attendait pas à la voir occuper un tel poste. Comme sa sœur Anne-Marie l’avait confié au journal Libération en 2004, les deux sœurs ne s’imaginaient pas du tout mener les carrières respectives qu’elles possèdent aujourd’hui. Si Anne-Marie est enseignante, c’est elle qui se serait plutôt vue dans la lumière : « Lorsque nous imaginions notre avenir, je rêvais d’une vie pleine de gloire et elle toute en harmonie, comme nos parents« , avait d’abord partagé Anne-Marie, avant de poursuivre : « C’est l’inverse qui est arrivé. ». Mis à part le témoignage de sa sœur, Catherine Colonna n’a jamais rien laissé filtrer sur sa vie privée et elle ne laisse personne en parler aux médias.

Crédits photos : Federico Pestellini / Panoramic / Bestimage

A propos de


  1. Catherine Colonna


  2. Elisabeth Borne

Autour de

Source: Lire L’Article Complet