“Catherine Deneuve sait qui je suis” : les émouvantes confidences d’Artus

Dans les colonnes du Parisien, vendredi 10 juin, Artus a fait part de sa fierté vis-à-vis du fait qu’une grande actrice comme Catherine Deneuve avait, avant de le rencontrer, tout à fait connaissance de son existence.

A propos de


  1. Artus


  2. Catherine Deneuve

Artus, qui fait son retour sur les planches parisiennes du 12 juin au 3 juillet prochain, dans le cadre de sa pièce de théâtre Duels à Davidéjonatown, a accordé une interview au Parisien. Vendredi 10 juin, l’acteur et humoriste de 34 ans s’est livré au sujet de ses nombreux projets en cours et à venir. L’occasion aussi pour lui de parler de son rôle dans la série Le Bureau des légendes, qui lui a permis de se faire connaître dans le septième art.

« Depuis, j’ai tourné avec Denis Podalydès, Gérard Lanvin, Catherine Deneuve [pour le film ‘La Tortue’ de Léa Domenach, qui n’est pas encore sorti sur les écrans, ndlr]… Je pensais qu’ils n’avaient aucune idée de qui j’étais », a affirmé Victor-Artus Solaro de son vrai nom, en se réjouissant du fait que la mère de Chiara Mastroianni « sa[vait] qui [il était]« . « Je trouve ça fou », a-t-il développé dans les colonnes de nos confrères, avec fierté et étonnement. En toute honnêteté, celui qui jouait le personnage de Jonas dans la série d’Éric Rochant, qui était diffusée sur Canal+ de 2015 à 2020, a révélé que cela lui « a ouvert une porte de cinéma différente », en lui apportant beaucoup de positif, autant sur le plan professionnel que personnel.

Découvrez les plus belles tenues de Catherine Deneuve

Un acteur qui se voit enchaîner différents rôles

« Ça a eu aussi un effet sur ma confiance en moi », a révélé Artus, heureux d’avoir la reconnaissance du milieu du cinéma après être « arrivé » sur le devant de la scène « en tant qu’humoriste ». « Dans ma tête, ils allaient tous me regarder en mode : ‘Qu’est-ce qu’il fout là, le mec qui fait des blagues ?' » a-t-il déclaré, en ajoutant : « Finalement, il n’y a pas ce type de caste. » Ambitieux, le jeune homme, qui « adore changer d’univers, d’apparence », se voit bien, « dans dix ans, regarder [s]a filmographie et constater toutes les gueules qu'[il] aura eues », espérant ainsi ne « pas avoir joué trente fois le même pote un peu gros qui fait des vannes ».

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : VANSTEENKISTE STEPHANE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet