Catherine Laborde évoque avec émotion le soutien précieux de son mari Thomas Stern face à la maladie – VIDEO

Dans un entretien très touchant accordé à Femme Actuelle, Catherine Laborde et son mari Thomas Stern ont raconté leur quotidien rythmé par la maladie de Parkinson et la démence à corps de Lewy.

  • Catherine Laborde
  • Thomas Stern

Comment affronter la maladie en couple ? À 69 ans, Catherine Laborde mène un combat difficile contre la maladie de Parkinson et la démence à corps de Lewy, une maladie neurodégénérative empruntant certains symptômes à celle d’Alzheimer. Dans cette épreuve, l’ancienne présentatrice météo peut compter sur le soutien infaillible de son mari Thomas Stern. Dans un entretien accordé à Femme Actuelle, le couple s’est confié sur sa relation entre aidant et aidée. “Pour moi, le mot ‘aidant’, ça veut dire pouvoir s’appuyer sur quelqu’un qui est toujours disponible, déclare Catherine Laborde. Je me rends compte à quel point c’est compliqué pour lui, comme c’est difficile et comme c’est peu source de joie. Mais bon voilà, c’est comme ça, on ne peut que l’accepter. […] Il me semble qu’avec Thomas on a quand même trouvé une sorte d’équilibre entre aidée et aidant qui nous permet d’avancer et de rester dans la vie active.”

S’il est devenu aidant, Thomas Stern reste avant tout aimant. “Pour moi, c’est le fait de s’entêter à aimer une personne même quand elle est dans la difficulté la plus extrême”, explique-t-il. Mais la maladie progresse de jour en jour et apporte son lot de complications. Bien sûr que j’ai envie de fuir. Mais je pense qu’une des grandes tâches qui se présente alors qu’on a entre 8 et 11 millions d’aidants, c’est comment on laisse du répit aux aidants ? C’est-à-dire comment on ne les coince pas dans le lourd devoir et la culpabilité d’avoir à assumer, en général presque seuls, le destin d’aidé, qui eux-mêmes commencent à se détacher totalement du corps social. Les trois principales qualités d’un aidant, c’est la réserve, la ténacité, l’endurance. Donc les colères, on les avale”, explique l’écrivain.

“Thomas est un être extrêmement fort”

Si l’épreuve de la maladie fragilise de nombreux couples, Catherine Laborde et Thomas Stern, eux, sont plus soudés que jamais. “Ce qui m’aide à tenir et pas à me résigner, c’est l’importance qu’on a encore d’être ensemble, confie celle qui a fait la pluie et le beau temps sur TF1. Thomas est un être extrêmement fort, puissant, mais pas seulement parce qu’il est costaud intellectuellement et physiquement, mais parce qu’il y a en lui une jovialité qui est tout à fait rare et exceptionnelle. C’est là où je me rends compte de la chance que j’ai d’avoir rencontré cet homme-là. Et de conclure : Ma force à moi, c’est l’amour, oui, c’est indéniable.”

Source: Lire L’Article Complet