“Ce n’est pas mon ami” : Alexis Corbière cash sur son rapport à Vladimir Poutine

Ce vendredi 29 juillet sur BFMTV, Alexis Corbière a dénoncé la poignée de main entre Emmanuel Macron et Mohammed Ben Salmane à l’Élysée. L’occasion pour le député Insoumis d’évoquer son positionnement vis-à-vis de Vladimir Poutine.

La longue poignée de main entre Emmanuel Macron et Mohammed Ben Salmane a été largement commentée, ce jeudi 28 juillet. Le président français a reçu le prince héritier saoudien à l’Élysée pour un dîner d’État consacré, notamment, à l’impact de la guerre en Ukraine sur l’approvisionnement en énergie. Au lendemain de cette entrevue très controversée, Alexis Corbière a dénoncé la venue à Paris du dirigeant saoudien, accusé d’être impliqué dans la morte violente du journaliste Jamal Khashoggi en 2018. « Je n’ai jamais apprécié Vladimir Poutine, ce n’est pas mon ami et Jean-Luc Mélenchon n’a jamais longuement serré la main à Mr Poutine », a fait savoir le député sur BFMTV, interrogé sur le positionnement du patron de LFI vis-à-vis du président russe.

Pour Alexis Corbière, Emmanuel Macron a serré la main d’un homme qui a « les mains tachées de sang ». « Il faut sortir du tout-pétrole et de la toute-puissance des monarchies pétrolières où les droits de l’homme ne sont pas respectés », a estimé le bras-droit de Jean-Luc Mélenchon, tout en reconnaissant qu’il fallait discuter avec des gens « qui ne sont pas nécessairement des amis », en l’occurrence Vladimir Poutine. Pour autant, Mohammed Ben Salmane, dit « MBS », est « un homme particulièrement violent, brutal et qui profite de son retour en grâce en raison de la montée du baril de pétrole », a ajouté l’élu de la Nupes.

Une réputation sulfureuse

C’est la première fois que le prince saoudien se rendait en Europe depuis la séquestration et le meurtre de Jamal Khashoggi par un commando des forces spéciales saoudiennes. Les sanctions économiques contre la Russie ont entraîné des répercussions sur les prix de l’énergie en France. Malgré la réputation déplorable de « MBS » auprès des défenseurs des droits de l’homme, l’objectif d’Emmanuel Macron est de convaincre l’Arabie saoudite, exportatrice de pétrole, d’augmenter sa production de barils afin d’enrayer l’inflation.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran BFMTV

A propos de


  1. Alexis Corbière


  2. Vladimir Poutine

Autour de

Source: Lire L’Article Complet