Cédric Jubillar avide de notoriété : « Il a toujours couru après ça »

Incarcéré pour le meurtre de son épouse Delphine, Cédric Jubillar clame toujours son innocence. Mais son comportement après la disparition de l’infirmière a semé le trouble, comme le raconte un documentaire de BFM TV.

Que s’est-il passé à Cagnac-les-Mines ? Depuis cette nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar n’a plus donné signe de vie. Une disparition pour laquelle son mari Cédric Jubillar nie toute responsabilité, en dépit des indices ayant conduit à sa mise en examen et à son incarcération pour meurtre au mois de juin dernier. Les premiers mois, les enquêteurs ont en effet surveillé de près son comportement et ses déplacements. L’occasion de voir que le suspect ne trouvait pas sa nouvelle notoriété désagréable, loin de là.

« Quelque part, il devient le centre du monde, ça lui plaît d’une certaine manière, se souvient Ronan Folgoas, journaliste au Parisien ayant rencontré plusieurs fois le peintre plaquiste, dans le documentaire Jubillar, pour le meilleur et pour le pire. C’est peut-être après ça qu’il a toujours couru. En tout cas, il s’amuse de ça. Il dit qu’il est devenu le mec le plus connu du Tarn.« 

La provocation de Cédric Jubillar

Un comportement d’autant plus étrange que Cédric Jubillar aime aussi provoquer. « Quand les gens lui demandent s’il y est pour quelque chose dans la disparition de sa femme. Il dit : ‘bah oui, évidemment, c’est moi, évidemment que je l’ai tuée’.« , poursuit le journaliste, particulièrement intrigué par l’attitude de l’époux de Delphine Jubillar, « sans filtre » et « totalement décomplexé« . « Quand on sort d’une discussion avec lui, on se dit ‘bah non, non, c’est pas lui’. Ou alors si c’est lui, il est extrêmement fort, extrêmement solide« , estime-t-il.

Crédits photos : Facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet