Cédric Jubillar cash sur Jonathann Daval : il déteste être « comparé à lui »

Comparé à Jonathann Daval dans les médias, Cédric Jubillar n’accepterait pas du tout que des concordances soient faites entre eux deux.

Depuis la mystérieuse nuit du 15 au 16 décembre dernier 2020, Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans et mère de deux jeunes enfants, n’a plus donné signe de vie. Incarcéré à la prison de Seysses, Cédric Jubillar, son époux, est suspecté de l’avoir tuée. Sa personnalité à tendance arrogante exaspère les gendarmes. « Vous avez l’attitude d’un coupable, M. Jubillar !« , a constaté l’un des membres de l’ordre, comme le rapporte Paris Match dans son reportage du lundi 13 décembre. Son profil est à l’exact opposé de Jonathann Daval, avec lequel il est, pourtant, souvent mis en parallèle. « Jubillar ne supporte pas d’être comparé à lui (…) Je hais sa personnalité (celle de Cédric Jubillar, ndlr)« , a ouvertement critiqué le gendarme.

En septembre dernier, auprès de Femme actuelle, Maître Alary avait déploré les comparaisons faites entre les deux hommes au sein de la police judiciaire : « ​C’est ahurissant. Les gendarmes chargés de l’enquête se sont rapprochés de la section de recherche de Grenoble pour savoir comment ils avaient fait pour obtenir les aveux de Jonathann Daval en novembre 2020. On en est là. La justice est en train de chercher un nouveau Daval, c’est aussi simple que ça. »

L’affaire Jubillar, un féminicide ?

En octobre 2017, le cadavre d’Alexia Daval (29 ans) était retrouvé en partie calciné dans un bois en Haute-Saône, deux jours après que sa disparition a été signalée par son mari Jonathann. L’homme de 34 ans avait affirmé à la police que sa femme était partie faire son jogging et n’était jamais revenue. Il était passé aux aveux, après plusieurs manifestations larmoyantes et trois mois d’enquête.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran Facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet