Cédric Jubillar va-t-il rester en prison ? Le verdict dévoilé

Mardi 6 juillet 2021, la cour d’appel de Toulouse a examiné la demande de remise en liberté de Cédric Jubillar, incarcéré en détention provisoire depuis le 18 juin. Après deux jours de délibérations, le verdict est finalement tombé.

  • Delphine Jubillar

Jeudi 8 juillet 2021, après deux jours de délibérations, la cour d’appel de Toulouse a finalement rejeté la demande de remise en liberté de Cédric Jubillar. Ses avocats avaient en effet déposé une requête mardi 6 juillet, afin que le tribunal révoque le placement en détention provisoire du jeune homme de 33 ans. Contrairement à ce qu’espéraient les magistrats – qui argumentaient sur un manque de “preuves réelles” contre leur client – la justice a décidé de se ranger du côté de l’avocat général, qui avait requis le maintien en prison du prévenu. Comme l’avait expliqué maître Jean-Baptiste Alary dans une interview à Femme Actuelle, le but de cette audience était notamment de “démonter un par un tous les éléments avancés par le procureur de la République de Toulouse lors de sa conférence de presse”.

“On a un meurtre sans corps et on part du postulat que Delphine Jubillar est morte, c’est déjà une difficulté. Et quand bien même on admettrait cette hypothèse, il n’y a rien qui permette de rattacher cela à la participation de son époux”, a-t-il par ailleurs déploré à la sortie du tribunal, comme le rapporte BFMTV. Et son confrère, maître Alexandre Martin, d’ajouter : “La cour énonce comme une vérité la thèse selon laquelle il est impossible que Delphine Jubillar ait disparu dans d’autres conditions, c’est-à-dire dans le cadre d’une mauvaise rencontre. Nous avons exposé des pistes qui peuvent laisser penser qu’elle a rencontré un rôdeur, ces pistes n’ont pas été fouillées.”

A quoi ressemble la vie de Cédric Jubillar en détention ?

C’est donc officiel : Cédric Jubillar reste en prison, jusqu’à la tenue d’un éventuel procès. Mis en examen pour “meurtre aggravé” sur son épouse Delphine, depuis le 18 juin, l’artisan plaquiste est incarcéré à la maison d’arrêt de Seysses, située à une centaine de kilomètres de son domicile de Cagnac-les-Mines. Placé à l’isolement, il dispose d’une cellule de 13 m² équipée d’une douche, de toilettes, d’un lit, d’une télévision et d’un téléphone. Hormis quelques conversations enregistrées avec sa nouvelle compagne Séverine, Cédric Jubillar est aujourd’hui plus seul que jamais. N’étant plus en mesure d’affirmer son innocence, même sa mère Nadine évite de lui rendre visite en prison. Le mari de Delphine Jubillar a également perdu la garde de ses deux enfants, qui ont été placés chez un membre de la famille pour une durée d’un an. De plus, en raison de l’immense médiatisation de l’affaire, Cédric Jubillar connaît par ailleurs de vives tensions avec les autres détenus.

A lire aussi : Delphine Jubillar : pourquoi ses frères et sa sœur sont convaincus qu’elle est morte

Source: Lire L’Article Complet