"Ces filles sont des déchets" : comment Ghislaine Maxwell recrutait les victimes de Jeffrey Epstein

Dans une longue enquête publiée jeudi 25 novembre 2021, Paris Match s’est intéressée à l’ex-compagne et supposée complice de Jeffrey Epstein, Ghislaine Maxwell. Des révélations qui font froid dans le dos quand on découvre qu’elle qualifiait notamment les victimes du prédateur de « déchets« .

Restez informée

Elle avait un rôle de premier ordre. Ghislaine Maxwell, petite amie de Jeffrey Epstein sera entendue par la justice dès le 29 novembre 2021 pour son procès. C’est à cette occasion et aussi pour la sortie du livre de Christina Oxenberg, ancienne proche de la supposée complice du milliardaire que nos confrères de Paris Match consacrent dans leur magazine, en kiosques ce jeudi 25 novembre 2021, un long portrait de la femme de 59 ans. Cette dernière est accusée d’avoir « assisté, facilité et contribué aux abus perpétrés« , en recrutant les victimes de Jeffrey Epstein, le financier accusé de nombreux viols et agressions sexuelles et retrouvé mort dans sa cellule le 10 août 2019.

Une recruteuse en chef ?

Christina Oxenberg, comme le rapporte Paris Match, avait coupé les ponts avec Ghislaine Maxwell. En cause : le comportement et les révélations de la petite amie de Jeffrey Epstein et de ses pratiques. Pendant un entretien entre les deux femmes, ayant pour projet d’écrire un ouvrage ensemble, Ghislaine Maxwell a parlé ouvertement de ses agissements et de son rôle de rabatteuse auprès de son compagnon. Le livre de Christina Oxenberg met, selon Paris Match, en avant les « besoins biologiques d’Epstein d’avoir trois relations par jour« . Ghislaine Maxwell a détaillé à son amie comment elle se rendait dans des parcs à caravane afin de repérer et embarquer les futurs victimes du financier. Elle se serait alors elle-même qualifiée de « recruteuse en chef« .

La petite amie de Jeffrey Epstein plaide non-coupable

Mais, le plus choquant se trouve en couverture du livre de Christina Oxenberg. Son titre Trash est en rapport avec les propos de la complice du prédateur. « Tu sais, les filles, ce sont des déchets. They are trash ! », c’est à la suite de ces propos que l’écrivaine affirme avoir mis un terme à son amitié avec Ghislaine Maxwell.

À la barre, dès le 29 novembre 2021, plusieurs victimes du couple. La plus jeune avait 14 ans à l’époque des faits. L’une des accusatrices, 16 ans lors des faits supposés, s’était retrouvée seule dans le ranch du couple alors qu’elle pensait participer à un stage pour surdoués. Ghislaine Maxwell plaide non-coupable pour les faits qui lui sont reprochés.

À lire aussi : Affaire Jeffrey Epstein : la vidéo qui accable un peu plus le fils de la reine Elizabeth II

Source: Lire L’Article Complet