César 2021 : Laure Calamy, les larmes de l'ingénue de "Dix pour cent" sacrée meilleure actrice

Elle porte le film de Caroline Vignal toute seule, avec un âne. Elle est la fraîche sensation du cinéma français de 2020, et les César l’ont chaudement sacrée meilleur actrice.

Après quatre saisons de la série Dix pour cent, où elle excelle en assistante d’agent, elle était la bouffée d’air frais de la rentrée dans Antoinette dans les Cévennes, de Caroline Vignal. L’histoire d’une institutrice qui part à la recherche de son amant (Benjamin Lavernhe) dans les Cévennes, parcourant le chemin des randonneurs accompagnée d’un âne indomptable, Patrick.

A lire aussi : Laure Calamy : “Ce qui compte pour Antoinette, c’est son désir, quitte à se prendre des murs”

Lauréate devant Virginie Efira pour Adieu les cons, Barbara Sukowa et Martine Chevallier pour Deux, et Camelia Jordana pour Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait, l’actrice est montée sur scène prête à exploser en sanglots, laissant d’ailleurs échapper quelques larmes. “Prenez votre temps, c’est votre moment”, la rassure la maîtresse de cérémonie Marina Foïs, au côté de Valérie Lemercier, venue spécialement remettre ce César de la meilleure actrice.

En vidéo, Vanessa Paradis reçoit le meilleur espoir à 18 ans, en 1990

Remise de ses émotions, elle a ensuite remercié son “partenaire animalier” (l’âne Patrick dans le film), «qui à l’heure qu’il est doit être en train de brouter dans son pré tranquille avec Pédro et qui s’en fout de tout ça». Avant d’entamer un long discours sur la précarité, courante, dans le métier de comédien, et réagissant également à la fermeture des lieux culturels en France. “Laissez-nous assouvir notre soif de sens ou de non-sens, laissez-nous nous exiler dans nos imaginaires, entendre ce qui fait de nous des êtres humains”. Et de conclure : “C’est pas essentiel mais ça fait vachement plaisir.”

Source: Lire L’Article Complet