« C’est honteux » : Melania Trump ne mâche pas ses mots

Ex-directeur de campagne de Donald Trump, Corey Lewandowski vient de faire de nouvelles révélations choc sur l’ancienne First Lady. Il assure que Melania Trump avait soutenu son mari lors de la polémique l’opposant à John McCain, et qu’elle ne mâchait pas ses mots à l’égard du vétéran du Vietnam.

Où en sont vraiment Melania et Donald Trump ? Pendant que tout le monde spécule sur un divorce de l’ancien couple présidentiel, qui n’apparaît plus ensemble depuis son départ de la Maison Blanche, de nouvelles confidences les concernant font beaucoup parler outre-Atlantique. Car comme le raconte Corey Lewandowski, ex-directeur de campagne de Donald Trump, la maman de Barron semblait bien plus proche de son mari au moment de la campagne présidentielle.

En témoigne cette anecdote datant de juillet 2015 : alors que Donald Trump est dans la tourmente pour ses attaques sur le sénateur John McCain – “Ce n’est pas un héros de guerre (…) J’aime les gens qui ne se font pas capturer”, avait-il osé – une réunion de crise est organisée dans le New Jersey pour planifier une réaction aux critiques. La majorité de la classe politique réclame en effet des excuses, et même parmi les conseillers de Trump, on estime que cette sortie de route signe la fin de ses chances d’accéder à la Maison Blanche. Sauf que ce n’est pas l’avis de Melania Trump, alors sur la même ligne que son époux malgré la polémique.

Elle nous attendait, et elle lui a dit : ‘Tu as raison, John McCain n’est pas un héros de guerre, ce qui l’a fait pour les vétérans est honteux’“, se souvient Corey Lewandowski dans Business Insider. Avant de préciser : “Melania a eu une influence limitée durant la campagne car elle ne croyait pas que Donald allait gagner. Mais quand Donald lui demandait directement son opinion, elle la donnait volontiers“.

Fake news selon Melania Trump

Des révélations qui font déjà beaucoup parler aux Etats-Unis, où Melania Trump a dû vite réagir via sa porte-parole. L’ancienne First Lady dénonce une information “inexacte et rappelle son grand respect pour les vétérans.

Malgré la polémique de 2015, Donald Trump avait quant à lui persisté, continuant à attaquer John McCain même après sa mort en août 2018. Le sénateur, qui a été capturé et torturé à Hanoï pendant cinq ans, après s’être éjecté de son avion abattu par un missile, a refusé la présence de Donald Trump à ses funérailles.

Crédits photos : The White House via BestImage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet