« C’est les Bidochon en vacances » : quand Nicolas Sarkozy taclait François Hollande

Pour ses premières vacances en tant que président de la République en 2012, François Hollande avait décidé de se rendre au Fort de Brégançon en train. Nicolas Sarkozy n’avait alors pas manqué l’occasion de tacler celui qui l’avait battu dans les urnes quelques mois auparavant.

Les vacances présidentielles ont toujours été un évènement médiatique. Chaque président dela République est suivi de près par les Français, notamment au Fort de Brégançon. L’occasion pour certains visages politiques de juger les vacances des rivaux. Nicolas Sarkozy avait ainsi raillé François Hollande, lors de ses premières vacances présidentielles à l’été 2012, quelques mois après son élection. Fraîchement débarqué à l’Élysée, l’ancien chef de l’État voulait utiliser la carte du “président normal” et avait décidé de prendre le train depuis la Gare de Lyon pour se rendre à Brégançon. Ce qui n’avait guère enchanté Valérie Trierweiler. L’occasion rêvée pour Nicolas Sarkozy de lancer un pique : “C’est les Bidochon en vacances !”. Une déclaration révélée au grand jour dans un livre intitulé Ça reste entre nous, hein ? écrit par Nathalie Schuck et Frédéric Gerschel, sorti en 2014.

Ce tacle direct à l’attention de François Hollande n’était pas un hasard. À cette époque, Nicolas Sarkozy n’avait pas encore digéré sa défaite. Quelques mois plus tôt, le Président sortant avait été éliminé au second tour de la présidentielle face au candidat socialiste, avec 48,4% de voix contre 51,6%. Après ces premières vacances compliquées, François Hollande s’était juré : “Jamais plus ça !” ont rapporté nos confrères de Sud Ouest. L’année suivante, l’ex-président ne s’était octroyé que huit jours de repos et cette fois-ci, loin du Fort de Brégançon dont il avait gardé un si mauvais souvenir.

Des vacances médiatisées depuis Georges Pompidou

Ce concept de vacances présidentielles médiatisées a débuté avec Georges Pompidou. Le second président de la Ve République avait pris l’habitude d’accueillir les journalistes, le temps d’une journée, dans son intimité. De multiples clichés étaient alors pris et partagés pour le plus grand bonheur des Français curieux. Les vieilles habitudes sont restées mais ont suscité quelques changements. Notamment avec Emmanuel Macron. Rappelez-vous, le président de la République avait fait construire une piscine hors-sol en 2018, plutôt que de continuer à descendre à la plage. Une décision critiquée à l’époque mais qui pourtant permet de mieux sécuriser le chef de l’État.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet