“C’est tout simplement honteux !” : Gérald Kierzek révolté, il pousse un coup de gueule

Gérald Kierzek a accordé une interview à La Dépêche, ce vendredi 7 janvier. Le médecin urgentiste dénonce le dépistage massif et surtout les conséquences que cela induit.

Dans un entretien accordé à La Dépêche, ce vendredi 7 janvier, Gérald Kierzek s’élève contre la stratégie de dépister massivement afin d’enrayer la vague épidémique due à la propagation du variant Omicron. Selon le consultant santé de TF1 et LCI, “détecter des cas positifs alors que les gens ne sont pas malades et ne vont pas l’hôpital, ça n’a pas d’intérêt majeur.” Et de conclure : “Au final, plus on teste, plus on trouve et plus on panique. On se retrouve alors dans un cercle vicieux assez terrible, qui ne correspond absolument plus à la réalité d’Omicron.”

D’autant que les chiffres tirés de ces tests massifs, qui enregistrent des taux d’incidence record ces derniers jours, ont de quoi inquiéter. “La situation actuelle provoque un stress majeur dans la population. Je pense notamment aux enfants”, regrette le médecin urgentiste. Pour Gérald Kierzek, “nous sommes en train de créer une génération d’hypocondriaques et d’anxieux. C’est tout simplement honteux !” Ce dernier dénonce également le coût financier : “Cela coûte énormément d’argent qui pourrait être dépensé plus efficacement.”

> Découvrez en photos les membres du gouvernement qui ont été malades du Covid

Gérald Kierzek : Il faut “revenir à une médecine de bon sens”

Le médecin estime donc que la stratégie « Tester, tracer, isoler » est aujourd’hui caduque. “Cette doctrine correspondait à un moment de l’histoire, lorsque nous luttions contre un virus avec d’autres caractéristiques et surtout sans vaccin”, avance-t-il. Et d’ajouter : “Nous ne sommes plus dans ce contexte. Il nous faut donc une nouvelle doctrine.” Pour Gérald Kierzek, la solution est de “revenir à une médecine de bon sens”, c’est-à-dire : “Quand vous avez des symptômes, vous restez chez vous et vous vous isolez. Quand vous n’avez pas de symptômes, vous utilisez les barrières que sont le lavage de mains et le masque afin de protéger les autres.”

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet