Cette phrase hallucinante que Dominique Farrugia a entendue lorsqu’il a été touché par le handicap

Il en a fait son combat le plus important : sur le plateau de C à Vous le mardi 5 octobre 2021, Dominique Farrugia est revenu sur les difficultés auxquelles font face les personnes à mobilité réduite dans la vie… et une remarque lui a fait particulièrement mal.

  • Dominique Farrugia

Alors qu’il a fait rire la France entière pendant des années avec les sketchs des Nuls sur Canal +, aujourd’hui, Dominique Farrugia s’investit dans un tout autre domaine : il veut faire avancer la cause des personnes handicapées et à mobilités réduites. Lui-même est touché par une sclérose en plaques, maladie qu’il a d’abord gardée secrète pendant des années, jusqu’à ce qu’elle entraîne un handicap moteur. Le réalisateur et humoriste, qui a récemment perdu 35 kilos, a fait le choix, comme il le raconte dans son livre, de continuer à travailler à tout prix. Une histoire qu’il raconte sur le plateau sur C à Vous, sur France 5, mardi 5 octobre 2021. Il en a profité pour pousser un gros coup de gueule sur l’inaccessibilité de certains endroits, notamment les transports en commun comme le métro ou l’aéroport, aux personnes en situation de handicap. Mais celui qui rassure régulièrement ses fans sur son état de santé a déjà dû faire face à des moments compliqués… et surtout des phrases qu’on n’a absolument pas envie d’entendre dans sa situation.

« J’aurais pu la tuer »

« L’aéroport de Paris a fait un boulot génial, vraiment génial, mais parfois, vous attendez une chaise qui ne vient pas… Je le raconte dans mon bouquin (…) ma chaise n’arrivait pas, et ils ont commencé à nettoyer l’avion. Et au bout de 45 minutes, tu te dis : ‘pff, c’est vraiment énervant’ ». Malheureusement, ça ne s’arrête pas là pour celui qui défend la cause de tous les handicapés : « Et là, l’hôtesse vous dit : ‘Dans votre état, on ne voyage pas’« . Une phrase intolérable à ses oreilles : « J’aurais pu la tuer« . Le silence se fait en plateau, les invités sont sidérés : « C’est exaspérant d’entendre des phrases comme ça« . Une déclaration approuvée par les chroniqueurs : Anne-Élisabeth Lemoine confirme, « c’est insupportable« . Même si son livre raconte aussi des évènements plus « drôles » parmi toutes les choses qu’il a vécues, c’est surtout un manifeste pour un monde plus adapté aux personnes à mobilité réduite : « Il y a des propositions qui pourront peut-être marcher si on s’y intéresse« .

Source: Lire L’Article Complet