Charlène de Monaco en Géorgie pour faire la promotion du sport

La princesse Charlène de Monaco est une grande sportive. Malgré l’arrêt de sa carrière athlétique, l’ancienne nageuse olympique continue à s’engager dans des causes qui lui tiennent à cœur et à mettre le sport au centre de ses préoccupations. Dans le cadre de sa fondation dont elle est à la tête depuis 2012, elle s’attèle à promouvoir le sport. A cette occasion, la femme du prince Albert II de Monaco s’est envolée pour la Géorgie pendant deux jours.  

Ce mercredi 7 octobre, la princesse a visité le village olympique de Tbilissi en présence de Mikheil Chkenkeli, le ministre géorgien de l’Education, des sciences, de la culture et des sports, et d’Isabelle Bonnal, la ministre en charge de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports monégasque. Là-bas, Charlène de Monaco y a rencontré des athlètes paralympiques d’escrime et de volley-ball.  

Un minibus pour le club de rugby 

Durant son voyage, elle s’est également rendue à la Fondation Ai La, un centre de réhabilitation pour les enfants malentendants. Puis, la mère de Gabriella et Jacques a rencontré une équipe de rugby locale à laquelle elle a offert un minibus pour faciliter leurs déplacements. Par ce cadeau, Charlène de Monaco s’assure de la présence de l’école de rugby de Tbilissi à la dixième édition du tournoi de Sainte Dévote qui se déroulera à Monaco en 2021. Comme chaque année, il est organisé avec le soutien de la fondation de la princesse.  

Sportive dans l’âme, Charlène de Monaco avait donné le coup d’envoi fictif du Tour de France au début du mois de septembre. Puis, les 12 et 13 septembre, elle avait participé à la troisième édition de « The Crossing : Calvi-Monaco Water Bike Challenge ». A travers cette course organisée par sa fondation, elle s’était lancé le défi de relier les 180 kilomètres qui séparent Calvi à Monaco, dans un but caritatif, afin de récolter des fonds pour sa fondation. Celle-ci gèrent plusieurs programmes comme « Learn to swim » et « Water Safety » qui sensibilisent sur les risques de noyade.  

Source: Lire L’Article Complet