Charlotte Gainsbourg a 50 ans : Couple, Amour secret, Kidnapping, Chirurgie esthétique…

Charlotte Gainsbourg célèbre ses 50 ans le 21 juillet. La mort de son père, sa relation avec Yvan Attal, sa romance secrète avec un homme "beaucoup plus" âgé, la tentative d’enlèvement dont elle a été victime, son opération du cerveau, mais aussi ses goûts étranges et son physique… Secrets de l’iconique artiste.

– A 14 ans, Charlotte Gainsbourg vit une romance secrète avec un homme “beaucoup plus vieux, a-t-elle révélé au magazine Interview: “Tout était secret, y compris pour mes parents“. Leur amour dure pourtant pas moins de 5 ans. Aujourd’hui encore, elle tait son nom.

– En 1986, à seulement 15 ans, Charlotte Gainsbourg est récompensée du César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans L’Effrontée, de Claude Miller. De quoi faire la fierté de ses parents, qui la voient marcher sur leurs traces.

– C’est d’ailleurs ce père admiratif de sa fille qui lui propose de tourner avec lui dans son film Charlotte For Ever. Un long-métrage qui décrit, sur fond d’atmosphère incestueuse, les rapports complexes entre un père alcoolique et sa fille de 15 ans, et qui défraye la chronique lors de sa sortie en salles, en 1986.
Une surmédiatisation difficile à gérer pour Charlotte Gainsbourg. “Il me faisait aller trop loin, faire des choses qui me gênaient (…) Nous avons vécu ensemble le temps du tournage. C’était compliqué. J’aime mon père plus que tout, mais j’ai eu tellement de mal à me faire une vie. Il était saoul en permanence, c’est éprouvant à vivre pour une enfant. En public, c’était difficile. Je me transformais en flic sur le tournage, je guettais les écarts“, avait-elle confié au magazine M.

– En 1987, Charlotte Gainsbourg est la cible d’une tentative d’enlèvement. Sa mère, Jane Birkin, avait d’ailleurs raconté cette étrange matinée dans son livre Post-scriptum: Je suis allée ouvrir la porte en pyjama (…) et j’ai trouvé un monsieur qui m’a demandé si j’étais au courant à propos de Charlotte et d’une fusillade. Il parlait de kidnapping, mais chut, pas plus, il ne pouvait rien dire, c’était à moi d’aller voir son chef au Quai des Orfèvres“.
Arrivée au poste de police, Jane Birkin apprend que des malfaiteurs, issus du mouvement Action directe, avaient pour projet de se grimer en policiers pour persuader sa fille de monter avec eux en voiture et la kidnapper. Heureusement, les malfrats sont arrêtés à temps.

– C’est en 1991, lorsqu’elle joue dans le film Merci La Vie de Bertrand Blier, que Charlotte Gainsbourg prend conscience qu’elle a trouvé sa voie. “C’est vraiment là que j’ai décidé de continuer à faire ce métier. Avant, je me cachais derrière des prétextes. Je voulais faire bonne figure. Et si on n’allait plus me proposer de rôles? Cela me terrifiait. Alors je préférais raconter que je ne savais pas si j’allais poursuivre dans cette voie“, avait-elle confié au Figaro.

– La même année, elle rencontre celui qui deviendra son mari, Yvan Attal. sur le tournage du film d’Eric Rochant, Aux Yeux du Monde, dans lequel ils jouent des amants. A l’époque, l’acteur, charmé par la fille de Serge Gainsbourg, tente de la séduire… en vain. Celle-ci, absorbée par une timidité maladive, est distante et taciturne. 
Quelques mois plus tard, Yvan Attal, qui n’a toujours pas sorti la jeune femme de son esprit, essaie de nouveau de capturer son cœur. “On s’est retrouvés chez une amie commune. Ou plutôt une amie à elle, avec qui je voulais bien être ami parce que j’avais envie de me faire sa copine! Et c’est là que tout a commencé“, s’est souvenu le comédien dans Psychologies.

https://www.instagram.com/p/CLrtuQAgwiP/

Une publication partagée par Yvan attal fan (@yvanattaldaily)

– 1991 est décidément une année significative pour Charlotte Gainsbourg, pour le meilleur… mais surtout pour le pire. C’est le 2 mars que son père décède des suites d’une crise cardiaque. L’actrice apprend sa mort par hasard en regardant la télévision, alors qu’elle se trouve chez une amie. Le choc est terrible. “Il y a eu un flash spécial et les pompiers sont rentrés chez lui (…) Je suis tombée“, s’est-elle souvenue au micro de France Inter.

– La mort de l’homme à la tête de choux a profondément meurtri l’actrice, qui n’a été que l’ombre d’elle-même pendant de longues années. “C’est Yvan qui m’a ramassée. Je l’ai recroisé un mois après que mon père soit mort. Je pleurais tout le temps, j’étais une loque… et puis je suis tombée amoureuse“, avait-elle expliqué sur les ondes de France Inter.

– L’appartement de la rue Verneuil, dans lequel Serge Gainsbourg a poussé son dernier soupir, Charlotte Gainsbourg a tenu à y laisser l’âme de son père: “Même le frigo était plein. J’ai laissé les choses pourrir. Les boîtes de conserve, je ne savais pas, ça explose avec le temps et tout est resté, jusqu’à l’odeur qui restait, l’odeur de cigarette qui est restée très longtemps. Mais je voulais capturer cet endroit et que ça se soit figé dans le temps“.

– A la naissance de son fils Ben, en 1997, l’actrice reprend véritablement goût à la vie. Elle avait expliqué au magazine Interview: “Yvan m’a dit à ce moment là qu’a­vant, je ne faisais que regar­der la mort, et qu’a­vec cette nais­sance, je m’étais auto­ri­sée à regar­der la vie“. Ensemble, ils donnent également naissance à Alice, en 2002, et Jo en 2011.

  • Charlotte Gainsbourg : fière de sa fille Alice, elle annonce une heureuse nouvelle

    Charlotte Gainsbourg est comblée : sa fille Alice Attal a été diplômée et pourrait bien devenir la première de la famille à entamer "de grandes études".

– Charlotte Gainsbourg est nostalgique de son enfance. “C’est sans doute un moment que j’ai embelli. Ma soeur Kate me rappelait souvent qu’on n’avait pas eu une enfance si paradisiaque que ça. Mais elle avait quatre ans de plus que moi et elle avait sans doute plus conscience de certaines choses. N’empêche. Tout me semblait beau, magique. J’avais mon propre monde, j’inventais des choses, je me suffisais presque à moi-même“, avait-elle confié à ELLE.

– En 2007, l’épouse d’Yvan Attal frôle la mort. Alors qu’elle profite de ses vacances et s’essaie au ski nautique alors qu’elle ne fait jamais de sport, elle fait une mauvaise chute. “J’ai frappé l’eau qui, à partir d’une certaine vitesse, est aussi dure que du béton”, a-t-elle raconté dans L’Equipe Magazine. Prise de violents maux de tête, elle se rend à l’hôpital qui ne remarque rien d’anormal. Mais plusieurs semaines plus tard, un diagnostic inquiétant tombe: “Un vaisseau sanguin de mon cerveau avait rompu. J’ai saigné pendant un mois et demi sans le savoir. J’avais 150 ml de sang dans la tête, j’ai échappé de peu à la mort“.
En septembre, elle est opérée d’une hémorragie cérébrale à la clinique Monceau, en urgence. Heureusement, cette période n’est plus qu’un mauvais souvenir.

– En 2013, un autre drame familial frappe de plein fouet la comédienne. Sa demi-sœur, Kate Barry, fait une chute mortelle du quatrième étage de son appartement parisien. “Cela a été un traumatisme très fort“, a déclaré Charlotte Gainsbourg dans ELLE.

– Après la mort de Kate Barry, elle décide de quitter Paris, où les souvenirs sont trop douloureux, et s’installer à New York avec ses enfants afin d’entamer un nouveau chapitre de sa vie.

– Charlotte Gainsbourg est férue… de thé. Et la préparation de cette boisson est tout un art pour l’actrice. “Je suis de plus en plus maniaque et exigeante dans la préparation: il faut qu’il soit à une certaine température, qu’il soit très bien choisi“, nous avait-elle confié.

  • Charlotte Gainsbourg, l'embrasée

    Elle est une artiste totale, mais bazarde difficilement un "sentiment d'imposture". Exposée depuis sa prime jeunesse,cette enfant terrible et timide ne refuse plus le jeu des médias. Actrice magistrale, musicienne et chanteuse surdouée, plasticienne à ses heures, elle se livre, facétieuse, heureuse et apaisée par la création.Voix douce et rocailleuse, diction précise, Charlotte Gainsbourg nous expose ses fêlures et ses joies, avec humour et tendresse. Mélodieuse rencontre.

– La comédienne apprécie des odeurs un peu particulières. “L’odeur des cheveux sales et de la transpiration, pas sur moi mais sur un partenaire“, avait-elle assuré à Marie-Claire. Les goûts et les odeurs…

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

– Charlotte Gainsbourg a mis du temps avant de parvenir à accepter son corps et son physique. Mal dans sa peau durant de longues années, elle a un temps songé à faire une rhinoplastie, mais c’est son célèbre père qui l’en a dissuadée. “Il m’a dit que ce serait la pire erreur. Que Juliette Gréco avait un grand nez magnifique et qu’après avoir fait de la chirurgie esthétique, elle ne se ressemblait plus. Son visage n’avait plus la même personnalité“, a-t-elle confié dans The Cut.

Source: Lire L’Article Complet