Chez Laurent Delahousse Hélène Ségara révèle son histoire toute particulière avec une religieuse !

Ce 3 décembre, dans l’émission de Laurent Delahousse “20h30 le samedi”, Hélène Ségara a évoqué sa rencontre émouvante avec sœur Emmanuelle en 2001. Un entretien qui a été décisif sur la suite de sa carrière de chanteuse.

Au début des années 2000, après l’énorme succès de la comédie musicale “Notre-Dame de Paris” où Hélène Ségara incarnait la fabuleuse Esméralda, le public acclamait la chanteuse à chacune de ses apparitions. Mais, sous la pression, l’artiste allait mal, comme elle le rappelle ce samedi 3 décembre dans le “20h30” de France 2 : “Dans cette foule, je sens une solitude énorme et là j’arrive au bout du rouleau quoi. (…) Je déjeune avec mon producteur et je dis : ‘Écoute, je crois que je ne suis pas faite pour tout ce battage qu’il y a autour de moi, pour la façon dont on s’empare de ma vie, pour toute cette surexposition’”, se souvient la gagnante de la Victoire de la musique de l’artiste féminine de l’année 2001. “Je suis presque en larmes, mais je suis dans un état d’esprit où je me sens épuisée et dévalisée. Et je lui dis : ‘Je crois que je vais arrêter ce métier’. Pour moi, il est temps de reprendre une vie normale.”,souligne l’interprète de “Il y a trop de gens qui t’aiment”.Désespéré par la brusque volte-face de l’artiste, son producteur lui demande une dernière grâce : participer à l’émission de Michel Drucker “Vivement Dimanche”.

 

 

“Toi tu fais ce métier par amour, les gens ils ont besoin de ton amour”

Le présentateur se tourne alors vers Hélène, comme elle le raconte : “Pour trouver des idées, il me demande par message : ‘Qui sont tes héros ?' », se souvient-elle. « Pour moi, les héros sont les héros du quotidien, comme les pompiers, les médecins, des gens qui sauvent des vies, nous (les artistes, ndlr) on ne sauve pas des vies. Et à ce moment-là, il a l’idée d’inviter Sœur Emmanuelle”,explique la chanteuse. Le 10 octobre 2001, installée sur le canapé rouge, la célèbre religieuse s’exprimait face à la chanteuse :“Je sortais d’un bidonville (…),je n’avais rien, il n’y avait pas de plaisir, il n’y avait pas de cinéma, il n’y avait pas d’Hélène Ségara qui chantait”, se souvient l’interprète qui ajoute : “C’est beau qu’elle pense ça, que la musique peut aider les gens à s’évader, et c’est vrai.”(…) Puis “Elle se tourne vers moi, elle plonge ses yeux dans les miens et elle me dit : ‘Tu ne dois pas arrêter ce métier. Toi tu fais ce métier par amour, les gens ils ont besoin de ton amour’”qui, bouleversée, décide de poursuivre son métier à ce moment précis ! A l’antenne de RTL, sous les micros de Jade et Eric Dussart, la chanteuse affirmera aussi que Michel (Drucker) lui “a fait l’une des plus belles surprises de (sa) carrière”. En écoutant le replay de cette rencontre, l’artiste sous le charme de sœur Emmanuelle s’exclamait alors “ Nous sommes des poussières à côté de cette dame-là. Il faut beaucoup de courage pour donner sa vie aux autres…” Et celle-ci d’affirmer, comme si elle sentait la jeune femme abattue :“Allez tu continues ! Continues ! Yallah !”. Un tournant déterminant dans la vie de l’artiste, un souvenir exceptionnel et tout simplement une leçon de vie insufflée par celle qui a consacré sa vie aux plus malheureux.

 

France Viva

 

A voir également : Le visage d’Hélène Ségara choque… la chanteuse obligée de dévoiler ses problèmes de santé !

Source: Lire L’Article Complet